• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pour Jake White, le M.H.R doit “revenir aux fondamentaux“ et ”surtout prendre du plaisir” à jouer

Jake White, recruté comme "consultant" par le Montpellier Hérault Rugby" s'exprime pour la 1ère fois. A ses côtés, Shaun Sowerby qui va entraîner les avants. 31/12/2014 / © Nicolas Dumas
Jake White, recruté comme "consultant" par le Montpellier Hérault Rugby" s'exprime pour la 1ère fois. A ses côtés, Shaun Sowerby qui va entraîner les avants. 31/12/2014 / © Nicolas Dumas

Le technicien Sud-Africain s'est exprimé pour la 1ère fois depuis son arrivée au Montpellier Hérault Rugby comme consultant au début de la semaine. Ce mercredi matin, il a une nouvelle fois dirigé seul la séance d'entraînement. Fabien Galthié, entraîneur en titre du M.H.R., a été mis à pied lundi. 

Par Carine Alazet


C'est un Jake White souriant, détendu et serein qui a répondu aux questions des journalistes ce mercredi 31 décembre en fin de matinée. Des réponses traduites par Shaun Sowerby, Sud-Africain lui-aussi, en France depuis 10 ans, comme joueur au Stade Français, à Toulouse puis Grenoble, et embauché à Montpellier pour entraîner les avants. 

Pour l'ex-entraîneur de l'équipe nationale d'Afrique du Sud, champion du monde avec les Springboks en 2007, " Il y a beaucoup de talents dans l'équipe de Montpellier, je suis impressionné par l'effectif ". Il a expliqué bien connaître le Top 14 français, " un championnat de haut niveau ", parce que " la télévision sud-africaine retransmet beaucoup de matches de rugby, 3 à 4 par week-end, et que de nombreux joueurs sud-africains évoluent en France ".

Jake White estime que " l'important pour Montpellier, c'est de revenir aux fondamentaux. Nombre de joueurs souffrent d'un manque de confiance, c'est normal après plusieurs défaites d'affilée. Mais plus important encore, il faut que les joueurs prennent du plaisir sur le terrain, retrouvent l'envie. "

C'est le discours que le technicien Sud-Africain, officiellement consultant pour le M.H.R., a également tenu aux joueurs. " Mon 1er message, c'est qu'un changement est toujours difficile, il y a toujours de l'incertitude, c'est vrai pour le club, les joueurs et pour moi, c'est vrai pour n'importe quelle équipe. Mon 2ème message, c'est qu'il faut prendre du plaisir, avoir envie sur le terrain et le 3ème élément, c'est qu'il faut faire ce que nous pouvons contrôler, travailler dur et préparer les matches de notre mieux ".

2 joueurs du MHR étaient également présents lors du point presse.
Fulgence Ouédraogo a  expliqué que les joueurs essayaient de " s'adapter au plus vite ". JaKe White " arrive avec de l'enthousiasme, il attend de nous la même envie ".
Pour Robins Tchale-Watchou, " le changement est acté. Nous avons tous envie d'avancer (...) Cela fait quelques mois que nous sommes dans une spirale négative, sportive et en interne. C'est peut-être la solution qu'il nous fallait. l'avenir nous le dira ". " Son approche est "simpliste" comme il dit lui-même : il faut que chacun sache ce qu'il doit faire puis chacun doit le faire (...) C'est une approche carrée, à la british. Nous avons un planning à la minute près pour les 2 prochains mois ".

1er rendez-vous important pour les joueurs et Jake White samedi 3 janvier contre Toulon.

Toujours officiellement entraîneur du M.H.R., Fabien Galthié, mis à pied lundi 29 décembre, doit s'entretenir avec le président Mohed Altrad vendredi 9 janvier quant à son avenir. Les questions devraient tourner autour des modalités de son départ, tant le divorce entre les 2 hommes semblent consommé. Au M.H.R, une page se tourne. 

Les images de l'entraînement et les 1ers mots de Jake White, "consultant" du MHR, recueillis par Philippe Bard et Nicolas Mutel :

Jake White s'exprime sur le MHR
reportage Philippe Bard et Nicolas Mutel

En bonus, l'intégralité des réponses de Jake White, traduites par son adjoint Shaun Sowerby : 

L'essentiel du message de Jake White aux joueurs du MHR
Les 1ères déclaration de Jake White, une semaine après son arrivée à Montpellier - 31/12/2014




A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus