• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue des champions : Montpellier s'incline 37-27 contre les champions de Barcelone

Le MHB n'a pas réussi à prendre le dessus face au FC Barcelone. 10 octobre 2015. / © MaxPPP
Le MHB n'a pas réussi à prendre le dessus face au FC Barcelone. 10 octobre 2015. / © MaxPPP

Le MHB a perdu face au FC Barcelone. Les champions d'Europe ont dominé à domicile samedi, lors de la quatrième journée de la Ligue des champions. Les Montpelliérains restent septièmes et avant-derniers de leur groupe.

Par AL avec AFP


Le FC Barcelone, champion d'Europe, et son buteur Kiril Lazarov n'ont laissé aucune chance au vice-champion de France Montpellier, battu 37-27 samedi en Catalogne lors de la quatrième journée de la Ligue des champions messieurs. 

Après cette défaite prévisible, l'équipe de Patrice Canayer reste septième et avant-dernière du groupe B, dans lequel elle compte une victoire (contre Kolding, 30-25) pour trois défaites.

Les Catalans, après leur défaite initiale en Allemagne chez les Loups de Rhein-Neckar (22-21), poursuivent leur remontée au classement: ils passent 2e, derrière le Vardar Skopje, au parcours jusqu'ici impeccable (4 victoires).

Les Héraultais n'ont pas été ridicules face aux Espagnols, mais ces derniers ont réussi à marquer trop facilement tout au long du match et a creusé l'écart progressivement : +3 au bout d'un quart d'heure, +7 à la mi-temps, +10 au final.

Calvaire pour les gardiens du MHB

La défense héraultaise n'a jamais trouvé de solution au problème Lazarov: le Macédonien a réalisé un gargantuesque 12/12 aux tirs, dont neuf rien qu'en première période. Les gardien du MHB, Vincent Gérard et Arnaud Siffert, ont vécu un véritable calvaire dans cette première demi-heure (19-12 à la mi-temps) : 5% d'arrêts, contre 86% d'efficacité pour le FCB.

Celle-ci n'a pas vraiment connu de relâchement après la pause (79%). Quand ce n'était plus Lazarov, l'Islandais Gudjon Valur Sigurdsson (4/6), le Polonais Kamil Syprzak (4/4), l'Espagnol Victor Tomas Gonzalez (5/6) ou le Croate Marko Kopljar (4/4) réussissaient tout ce qu'ils entreprenaient.

En face, le Slovène Dragan Gajic (8/9) faisait ce qu'il pouvait, tout comme l'Iranien Allahkaram Esteki (5/5) après la pause. Mais les deux meilleurs marqueurs du MHB étaient trop isolés (59% d'efficacité de l'équipe) pour pouvoir permettre aux Languedociens de rivaliser

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus