• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Manifestations sous tension à Montpellier

face à face sans incidents sous bonne protection / © France3. Ph.Bard
face à face sans incidents sous bonne protection / © France3. Ph.Bard

Après les rassemblements républicains de ces derniers jours, l'extrême droite et l'extrême gauche étaient dans la rue ce dimanche après-midi de Montpellier. Deux manifestations opposées encadrées par un impressionnant dispositif de sécurité. 

Par Laurent Beaumel


Séparés par un cordon de CRS, 200 manifestants anti fascistes d'un côté face à une trentaine de personnes se revendiquant de la Ligue du midi et des groupuscules identitaires se sont affrontés par voie de slogans.

75 CRS et autant de policiers pour éviter tout débordement

Revendications de l'identité française et rejet de l'islam d'un côté contre des revendications qui allaient du soutien à la communauté musulmane en passant par des slogans anticapitalistes, de l'autre. Les manifestant d'extrême gauche étaient surtout là pour protester contre le rassemblement d'extrême droite. 

La préfecture pour éviter tout débordement et bagarre avait vu grand. Une demi-compagnie de CRS, soit 75 hommes et autant de policiers mobilisés pour interdire tout contact entre les deux manifestations.
A 16 heures les deux groupes se sont séparés sans incident, les manifestants d'extrême gauche ont terminé le rassemblement par un défilé vers la place de la comédie emmené par de jeunes issus de l'immigration.

Manifs sous tension à Montpellier


Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus