Meurtre de Ludmilla : l'accusé est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

Réclusion criminelle à perpétuité avec interdiction définitive du territoire pour Ayoub Bouromane. C'est le verdict des assises de l'Hérault. Les jurés ont reconnu l'accusé, coupable de vol et du meurtre de la jeune buraliste de Montpellier en août 2010.

Montpellier - la cour d'assises lors du procès du meurtrier présumé de Ludmilla - 19 juin 2013.
Montpellier - la cour d'assises lors du procès du meurtrier présumé de Ludmilla - 19 juin 2013. © F3 LR

Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général.
Après un court délibéré, le verdict est tombé vers 19h. L'accusé est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec interdiction définitive du territoire.

La défense va faire appel du verdict.


L'avocat général, Manon Brignol, avait requis la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre d'Ayoub Bouromane. Accusé du meurtre de la jeune buraliste Ludmilla en 2010, elle a jugé ses actes impardonnables et d'une grande sauvagerie pour un mobile futile.

Manon Brignol a conclu son réquisitoire ainsi : "Une jeune commerçante qui se fait assassiner comme cela, il n'y a pas lieu d'avoir de clémence, les circonstances atténuantes, j'ai beau les avoir cherchées, je ne les ai pas trouvées. Je vous demande de le condamner lourdement à la réclusion criminelle à perpétuité".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice enquêtes faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter