Montpellier : 1 an ferme pour avoir fait le salut nazi et montré ses fesses à l'Euro-2015

Un Bosnien a été condamné, lundi, à Montpellier, à un an de prison ferme et cinq ans d'interdiction de stade pour avoir effectué un salut nazi et montré ses fesses, pendant le match entre Israël et la Russie, samedi, lors de l'Euro de basket messieurs à Montpellier.

Le Palais de justice de Montpellier - archives
Le Palais de justice de Montpellier - archives © France 3 Languedoc-Roussillon

Le tribunal a été plus sévère que les réquisitions du parquet à l'encontre d'Edin Mehinovic, 35 ans, né à Doboj en Bosnie-Herzégovine et domicilié aux Pays-Bas. Il a été jugé par le tribunal correctionnel de Montpellier en comparution immédiate pour "provocation à la haine" et "exhibition sexuelle".

Il fait partie de ces supporters qui ne se déplacent jamais pour le sport", avait estimé le procureur de la République, Jacques-Philippe Redon, avant de requérir six mois ferme avec mandat de dépôt et une interdiction de stade pour 5 ans.


Le tribunal n'a pas délivré de mandat de dépôt.

"J'ai fait ce geste pour montrer à 3 voisins, des Suisses qui sont extrémistes qu'il ne fallait justement pas le faire. Et j'ai montré mes fesses parce que j'ai été provoqué par le public quand je me suis levé pour faire mon geste", a expliqué ce supporteur qui avait commis ses délits lors du match entre Israël et la Russie, lequel suivait la rencontre entre la Bosnie-Herzégovine et la Pologne.

J'avoue que votre version est un peu compliquée. Donc, vous avez fait ce geste qui est quelque chose de violent pour expliquer à des voisins de gradins qu'il était illégal de le faire", s'était étonné le président du tribunal Paul Baudoin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société enquêtes faits divers basket-ball sport