• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : elles veulent accoucher chez elles

Emilie et sa fille faisaient partie des manifestants qui réclament le droit à l'accouchement à domicile
Emilie et sa fille faisaient partie des manifestants qui réclament le droit à l'accouchement à domicile

Près de 150 personnes ont manifestés samedi après midi sur la place de la Comédie à Montpellier pour réclamer la légalité de l'accouchement à domicile. Si celui ci n'est pas interdit par la loi, en revanche, les sages femmes qui acceptent de le pratiquer ne sont pas assurées.

Par Isabelle Bris

Selon les manifestants, depuis les années 2000, les assurances se sont désengagées et refusent d'assurer les sages-femmes pour la pratique des accouchements à domicile. Or, pour les sages-femmes, exercer sans assurance peut entraîner une amende de 45000 euros et la radiation de l'ordre. Ce qui, pour elles, équivaut à rendre illégal l'accouchement à domicile.
C'est la loi Kouchner de 2002 qui a obligé les professions médicales à être assurées.

DMCloud:120503
Montpellier : accoucher à domicile
Près de 150 enfants naîssent chaque année à domicile dans l'Hérault. Un chiffre officieux, car cette pratique n'est pas encouragée par la loi.

 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus