Des parents d'élèves de Sète "s'invitent" chez l'inspecteur d'académie adjoint

La délégation sétoise avait rendez-vous au rectorat de Montpellier. Mais les parents d'élèves, faute de réponses à leurs questions, ont retenu l'adjoint de l'inspecteur d'académie dans son bureau durant près d'une heure, pour faire entendre leurs revendications.

Montpellier - le rectorat et l'inspection académique de l'Hérault - archives
Montpellier - le rectorat et l'inspection académique de l'Hérault - archives © google maps

En cause, les fermetures de 5 classes en primaires et maternelles, dans 5 écoles de Sète, suite à des baisses d'effectifs, à la prochaine rentrée.

Vers midi, ils ont quitté les lieux avec la promesse que le dossier de l'école Louise Michel, sur l'île de Thau, soit examiné sous 10 jours. Dans cette école difficile, la fermeture d'une classe ferait passer le taux d'élèves par classe à plus de 30.
Pour les 4 autres écoles de Sète, le sort des fermetures semble scellé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter