Cet article date de plus de 4 ans

Une peine record à Montpellier pour un homme accusé d'apologie du terrorisme sur internet

La condamnation est inédite. 4 ans de prison ferme pour un Montpelliérain jugé pour apologie du terrorisme en 2015 sur internet. Il faut dire que le jeune homme est aussi soupconné d'avoir pris part à la cavale d'Abdeslam, lors des attentats de Paris, en novembre dernier.

Montpellier - l'avocat de Khader Cikilli à gauche de l'image - 31 août 2016.
Montpellier - l'avocat de Khader Cikilli à gauche de l'image - 31 août 2016. © F3 LR


Apologie du terrorisme : 4 ans de prison ferme pour un Montpelliérain


Khader Cikilli, un Français de 30 ans, a été condamné ce mercredi, à cinq ans de prison dont un an avec sursis, pour apologie du terrorisme par le tribunal correctionnel de Montpellier. Il écope aussi de 10 ans d'interdiction de droits civiques.

Le Montpelliérain est en détention depuis 9 mois et à l'isolement de 4 mois.

Connu pour des faits de délinquance, le jeune homme, dont l'avocat Anthony Chabert a annoncé qu'il allait faire appel, était poursuivi pour avoir fait circuler sur les réseaux sociaux la propagande de Daech, notamment des vidéos de décapitation qu'il a tweeté et retweeté.

durée de la vidéo: 01 min 39
Montpellier : peine record pour un homme accusé d'apologie du terrorisme sur internet ©F3 LR

Un accusé suspecté de radicalisation voire de terrorisme


Il était surveillé depuis début 2015 pour une possible radicalisation.

Aucune charge n'avait en revanche été retenue contre lui à la suite de l'enquête portant sur l'aller-retour qu'il avait effectué entre Montpellier et Molenbeek, dans la banlieue de Bruxelles, au moment des attentats en région parisienne du 13 novembre 2015.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société terrorisme faits divers djihad sécurité internet réseaux sociaux