Une performance artistique investit l'aéroport de Montpellier ce dimanche

© @LaPanace sur Twitter
© @LaPanace sur Twitter

Depuis le 18 juin, l'exposition Terminal P emprunte les lieux de la Panacée. Elle s'exporte ce dimanche dans le hall des départs de l'aéroport de Montpellier-Méditerranée pour une performance physique et intellectuelle.

Par Cathy Dogon


Terminal P est en ce moment exposée à la Panacée, centre culturel de Montpellier. Sur le thème du monde aéroportuaire, elle décrit l'attente. Le temps d'une performance artistique, la compagnie Superamas, à l'origine de l'oeuvre, se déplace réellement à l'aéroport de Montpellier. Fondée en 1999, ce collectif franco-autrichien se munit des arts visuels et vivants pour proposer des points de vue inattendus

Films et installations portent sa marque de fabrique, parfois dérangeante, souvent insolente, toujours surprenante."




pouvons-nous lire sur le site de l'aéroport

Get High ! c'est le nom de l'évènement, se déroulera ce dimanche 7 août à 15h. Le théâtre et la danse s'y mêleront aux départs, aux voyages, aux arrivées... Quatre performeuses se fondront dans la foule du hall de départ proposant ci et là des apparitions surprises, sur fond de danse, de défilés, de chants et de moments de relaxation.

L'objectif : surprendre le voyageur et le faire réfléchir à propos de cette "ville hors sol, miroir de nos sociétés globalisées".

Voir le reportage sur la perfermance artistique à l'aéroport
Montpellier : performance artistique à l'aéroport
Reportage I. Bris N. Chatail - F3LR

Qu'est ce qu'un aéroport ?


La réflexion paraît simpliste mais, si on prend du recul, permet d'analyser notre quotidien. Cette micro-société détient tous les services propres à une ville, propres à nos besoins réels et ceux créés, tout en laissant place à un système de contraintes et de surveillance.

La performance est tirée d'une exposition ayant pour thème le monde aéroportuaire


Ce regard critique est teinté d'une vision internationale :
 
"Qu’on y atterrisse ou qu’on y décolle, l’aérogare est un espace entre-deux, un interstice. Un espace suspendu qui correspond au temps suspendu de l’attente. Des attentes faudrait-il écrire, car y on attend plusieurs fois. Des attentes encore, car l’aéroport est une zone de potentiel. Le terminal représente cette extrémité vers laquelle nos attentes nous mènent, et dans notre belle société marchande, le terminal est donc, tout naturellement, son aboutissement […]
Et si ce temps et cet espace n’étaient pas à perdre mais à prendre ?
Et si cette docilité n’était en fait que lascivité ?
Profitons-en, et gentiment Let's get high !
"

Sur le même sujet

Les + Lus