• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Philippe Saurel candidat officiel à la mairie de Montpellier

Montpellier - le candidat Philippe Saurel et ses soutiens - 2 décembre 2013. / © F3 LR
Montpellier - le candidat Philippe Saurel et ses soutiens - 2 décembre 2013. / © F3 LR

L'adjoint à la culture et au patrimoine d'Hélène Mandroux et conseiller municipal PS se lance donc dans la bataille de Montpellier. C'est une épine dans le pied de Jean-Pierre Moure, candidat du PS, élu par les militants, comme tête de liste à la mairie.

Par Fabrice Dubault


Comme tout le monde s'y attendait depuis des semaines, Philippe Saurel a annoncé sa candidature, ce lundi matin. C'était sur les ondes de nos confrères de france bleu Hérault, dans le journal de 8h.

Ce Montpelliérain de 56 ans, conseiller général socialiste de l'Hérault, qui n'a pas été candidat à la primaire socialiste se présente donc devant les électeurs, en candidat libre ou dissident, sous la bannière "Montpellier c'est vous". Il l'affirme : "Le PS m'a perdu !". Il est aussi conseiller PS de l'Agglomération de Montpellier.


Retrouvez Philippe Saurel sur Facebook.

Montpellier : Philippe Saurel candidat aux municipales

Selon plusieurs sondages, Philippe Saurel, un ami du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, est crédité d'environ 10 à 12% d'intentions de vote au 1er tour des Municipales à Montpellier. Tout comme les Verts, le Front de gauche ou le FN.


Candidature dissidente du socialiste Philippe Saurel

Philippe Saurel, dentiste de 56 ans, avait refusé de participer en octobre à la primaire interne remportée dès le premier tour par Jean-Pierre Moure et a dénoncé lundi à nouveau des "mascarades" à propos de ce scrutin du PS.
 

"Le maire de Cournonsec (Jean-Pierre Moure, ndlr) n'a aucune légitimité d'être candidat si ce n'est d'être l'élu d'une élection bricolée", a lancé Philippe Saurel lors d'une conférence de presse.


Sur son avenir au sein du PS, M. Saurel "assume (son) statut de dissident". "Aujourd'hui le PS m'a perdu. Mais je reste fidèle à la pensée socialiste, c'est ma famille politique et philosophique, mais socialiste tendance Jean Jaurès, pas Harlem Désir", a-t-il affirmé.

"Je serai en tête des candidats de gauche au premier tour", a-t-il assuré, appelant d'ores et déjà au rassemblement pour le second tour avec Europe Ecologie - les Verts et le Front de Gauche.

Enfin, Philippe Saurel espère encore obtenir le soutien de la maire Hélène Mandroux, maire PS sortante de Montpellier, qui s'est mise en congé du PS et n'a pas fait part de sa décision pour le scrutin à venir. Hélène Mandroux a rencontré récemment le Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour parler de son avenir politique. Mais l'"accord" qu'elle pourrait passer avec la majorité gouvernementale pour mener une mission interministérielle, serait justement assorti d'une clause de non-soutien politique en dehors du candidat officiel du PS, à savoir Jean-Pierre Moure.

"La porte est ouverte", a dit M Saurel.

Le candidat, lundi matin, lors de sa conférence de presse, à Montpellier.

DMCloud:132667
Montpellier : Philippe Saurel annonce sa candidature à la mairie


 

Philippe Saurel - bio express du site du candidat

Né le 17 décembre 1957, dans la maison familiale rue du Faubourg Boutonnet, son père, instituteur et sa mère infirmière, l’éduqueront dans une grande ouverture d’esprit.

La musique tiendra une grande place tout au long de sa jeunesse : un père violoniste et une grand mère organiste ... Les enfants tout naturellement seront, eux aussi, baignés dans cet univers musical : violon pour les 2 garçons, Philippe et son frère Jean-François, piano pour la fille Magali.

Son univers familial lui apportera une “double culture religieuse et politique”, protestant militant des Cévennes et plutôt de gauche du côté maternel, catholique-gaulliste du côté paternel.

Marié à Corinne, orthodontiste de profession et père de deux enfants, Emilie et Nicolas, il poursuit son engagement politique auprès d’Hélène Mandroux en charge de la commission “projet urbain, urbanisme et aménagement durable”, ainsi qu’au Conseil Général avec André Vézinhet, chargé des Archives Départementales, de la Lecture Publique et de l’Histoire Régionale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus