Cet article date de plus de 5 ans

Les pompiers de l'Hérault militent pour leur sécurité après le décès de l'un d'eux

La réunion sur la sécurité, entre les pompiers de l'Hérault et leur tutelle qui avait lieu ce jeudi matin était prévue de longue date. Mais quelques heures après l'annonce du décès d'un des 4 pompiers gravement brûlés dans l'incendie de Gabian, elle a pris une toute autre dimension.

La nouvelle est tombée dans la nuit. Jérémy Beier, pompier de l'Hérault de 24 ans, est décédé des suites de ces blessures, 6 semaines après l'incendie de Gabian Roquessels.
Il était l'un des 4 pompiers gravement brûlés le 10 août dernier, toujours hospitalisé au CHRU de Montpellier.

Brûlé à 90%, il n'a donc pas survécu à ces blessures.

Ce jeudi matin, l'émotion était grande pour ces collègues reçus à l'Hôtel du département par le président Kléber Mesquida. Ils devaient justement parler sécurité et revenir sur les raisons et les causes qui ont conduit au drame de Gabian.

Il faut rappeler que 2 pompiers sont toujours hospitalisés à Montpellier pour de graves brûlures.


Une réunion de sécurité programmée depuis des jours


La réunion devait se tenir au Conseil départemental de l'Hérault entre le président du département, patron et tutelle du SDIS34 et les syndicats de pompiers de l'Hérault pour éclaircir les conditions de cette intervention sur le feu de Gabian et Roquessels qui a tourné au drame.

C'est un Kléber Mesquida ému qui est venu accueillir les représentants des pompiers de l'Hérault. Un patron du département touché par la mort de Jérémy Beier et déterminé à connaître les causes du drame.

Y a 3 enquêtes qui sont menées. Une en interne, par le comité hygiène et sécurité au travail, une diligentée par le procureur de la République, qui a d'ailleurs mis les engins sous scellés et une autre par le ministère de l'Intérieur qui a envoyé 5 officiers supérieurs de la sécurité civile pour enquêter. Donc toute la lumière sera faite. Tout sera dit. Je souhaite que l'on aille vers des renforcements maximum de la sécurité, même si la réglementation ne l'exige pas." affirme Kléber Mesquida.



Ce.discours, il l'a tenu une heure et demie durant aux soldats du feu. Un discours qui est bien passé.

La famille de Jérémy Beier a réagi par l'intermédiaire de son avocat. Une famille qui veut toute la vérité sur les circonstances exactes de la mort du jeune homme.

La famille ne critique pas le travail des enquêteurs, la famille veut tout simplement se joindre car elle a des éléments, des gens parlent. Ils n'osent pas parler publiquement, mais ils parlent à la famille, ils se sont confessés. Y a des choses à dire pour contribuer à la manifestation de la vérité" explique Luc Abratkiewicz, avocat de la famille de Jérémy Beier.


Kléber Mesquida devrait bientôt annoncer des mesures pour qu'un tel drame ne se reproduise plus chez les pompiers de l'Hérault.

durée de la vidéo: 01 min 48
Montpellier : réunion de sécurité avec les pompiers après le décès de Jérémy ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers politique justice société incendie décès