Primoz Prost l'homme d'honneur du procès des paris suspects ?

Primoz Prost et Me Nicolleau / © Maxppp
Primoz Prost et Me Nicolleau / © Maxppp

"Vous êtes un homme d'honneur" lance le procureur au gardien slovène Primoz Prost. Il est le seul joueur à avoir reconnu que les paris s'inscrivaient dans une volonté de groupe. Mais il ne veut pas dévoiler le nom de cet ami qui a joué à sa place à Rennes le 12 mai 2012. Il joue en Allemagne.

Par Laurence Creusot

Blessé , le gardien slovène est arrivé lundi au tribunal avec des béquilles. Devant le tribunal, il a posé ses cannes pour déposer. Une interprète traduit ses interventions.
Primoz Prost a joué la deuxième période du match Cesson-Montpellier ce 12 mai 2012.
Il a expliqué qu'il a utilisé les 6 500 euros de gain des paris pour payer des vacances à sa famille dans son pays.
Il a misé 3 000 euros le 12 mai ou plutôt a demandé à un ami de parier pour lui à Rennes le 12 mai 2012.

A plusieurs reprises le président , le procureur , les avocats des parties civiles lui demanderont de nommer ce parieur.
" C'était mon argent , ma responsabilité, je ne dirais rien de plus. " répétera le gardien.
Il était avec Yann Montiège le kiné  de l'équipe, ce jour-là à Rennes. "Je crois qu' il était déjà rentré à l'hôtel " assure Prost.
Troublant cet inconnu qui parie à la même heure que 15 autres à Montpellier ou Paris.

Le joueur reconnaît juste que lui seul ne peut rien, qu'il dépend de l'ensemble du groupe et qu'il a joué à fond cette deuxième mi-temps.

Primoz Prost  qui a présenté ses excuses à ses coéquipiers a ensuite avoué, qu'il "aurait préféré perdre ces 3.000 euros au lieu de perdre la confiance de son entraîneur et de son club". Pour garder l'honneur ?

Revoir le direct minute par minute des deux premiers jours du procès

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus