Un procès pour Charlotte, tuée par un chauffard l'avant-veille de Noël 2012

Charlotte Landais était étudiante en 2ème année de pharmacie à Montpellier / © F3 LR
Charlotte Landais était étudiante en 2ème année de pharmacie à Montpellier / © F3 LR

Le procès du chauffard suspecté d'avoir tué Charlotte Landais, 18 ans, s'ouvre jeudi devant le Tribunal correctionnel de Montpellier. Le 22 décembre 2012, l'étudiante avait été fauchée par un trentenaire ivre et sous l'emprise de stupéfiants, sans permis et sans assurance. Il avait pris la fuite.

Par Valérie Luxey

Il a 34 ans et il est accusé d'avoir fauché une étudiante de 18 ans, le 22 décembre 2012, avenue Charles Flahaut, à Montpellier.
Le procès de ce chauffard, poursuivi pour homicide involontaire avec 6 circonstances aggravantes, s'ouvre jeudi après-midi, devant le Tribunal correctionnel de Montpellier.
L'homme, en détention préventive, doit répondre de la mort de Charlotte Landais, une étudiante en 2ème année de pharmacie qui traversait la rue au moment du drame.

Alcool, drogue, vitesse et absence de permis

Depuis, les parents de la victime réclament en vain la requalification des faits en "violences volontaires ayant entraîné la mort avec arme par destination" [en l'occurence : sa voiture, ndlr]. Car le prévenu était ivre au moment des faits (entre 2,4 et 4,3 grammes d'alcool par litre de sang) et sous l'emprise de stupéfiants. Il avait pris la fuite, avant d'être interpellé quelques heures plus tard.
Décès de Charlotte Landais : le rappel des faits
Le 22 décembre 2012, Charlotte Landais, 18 ans, était tuée à Montpellier par un chauffard ivre, drogué, conduisant sans permis, sans assurance et ayant pris la fuite. Il est jugé à partir du 2 janvier 2014.

Autres circonstances aggravantes : le chauffard, qui rentrait de discothèque, roulait à vive allure en zigzaguant, sans permis et sans assurance depuis la perte de tous ses points.

Marche blanche avant le procès

La famille et les amis de Charlotte ont organisé plusieurs marches blanches depuis le drame, notamment le 12 janvier et le 22 décembre 2013, date anniversaire de la mort de la jeune fille. Une nouvelle marche aura lieu jeudi, de la place de la Comédie au tribunal correctionnel, juste avant l'ouverture du procès.
Le prévenu encourt 10 ans d'emprisonnement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus