• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Projet d'une seconde gare TGV : les Verts arrosent de billets la gare de Montpellier

Des écologistes jettent des billets factices de 500 euros à la gare Saint-Roch de Montpellier - 16 février 2015 / © L. Beaumel / France 3 LR
Des écologistes jettent des billets factices de 500 euros à la gare Saint-Roch de Montpellier - 16 février 2015 / © L. Beaumel / France 3 LR

Les écologistes ont jeté près de 55 millions d'euros en billets factices de 500 euros devant la gare Saint-Roch de Montpellier. Une action des Verts pour dénoncer le projet de la nouvelle gare TGV de la Mogère. Un projet absurde et une gabegie financière selon eux.

Par Zakaria Soullami


Ce lundi à partir de 11 h 00, les écologistes ont jeté des milliers de billets factices de 500 euros depuis la rambarde intérieure de la gare Saint-Roch de Montpellier. Les Verts entendent dénoncer l'absurdité du projet et la gabegie financière autour de la nouvelle gare TGV de la Mogère. Ils assurent qu'une simple délibération suffit pour annuler ce projet.

Les écologistes ont jeté 55 millions d'euros en billets factices au total. Cela correspond au coût de la rénovation de la Gare Saint-Roch.

Les écologistes devant la gare Saint-Roch pour dénoncer le projet de gare à la Mogère


Les candidats écologistes aux élections départementales, les élus, les militants et les députés Jean-Louis Roumégas et Christophe Cavard, étaient à la gare Saint-Roch pour dénoncer le projet de gare de la Mogère.

Cette future gare devrait compter 8 voies, dont 2 pour le fret ferroviaire et une halle monumentale pour l'accueil des voyageurs.
Le principal grief des opposants à la gare : l'éloignement du centre ville de la future gare et son coût : 142,7 millions d'euros, financé par Réseau Ferré de France, l'Etat, la Région, Montpellier Agglomération et Nîmes Métropole.

Les images de l'action des Verts à la gare Saint-Roch de Montpellier
B. Pansiot-Villon

Interview d'Emmanuel Raynaud, candidat sur le canton de Montpellier 3

Interview d'Emmanuel Raynaud, candidat écologiste sur le canton de Montpellier 3
B. Pansiot-Villon et L. Beaumel


A lire aussi

Sur le même sujet

Bulle sous-marine de Fleury d'Aude : la fin d'une polémique de 30 ans

Les + Lus