Cet article date de plus de 7 ans

Mobilisation contre la future gare TGV de Montpellier-Odysseum

Action des anti-gare TGV à Montpellier, vendredi matin, devant la gare Saint-Roch. Au moment où l'enquête publique démarre, une association d'usagers des transports se mobilise. Ils la jugent trop éloignée du centre ville. La gare TGV sera inaugurée, en 2017, dans le quartier d'Odysseum.

Une gare TGV loin du centre ville de Montpellier, c'est le principal grief des opposants au projet de gare TGV à Odysseum.

Les TGV desserviraient majoritairement cette future gare, alors que les trains régionaux et les Intercités, eux, resteraient en centre ville. Pas logique pour les opposants. Mais changer de lieu d'implantation n'est malheureusement plus possible selon le nouveau président de Montpellier Agglo et maire de Montpellier.

L'Agglo a toutefois annoncé l'abandon du quartier OZ qui devait se construire autour de la future gare.

durée de la vidéo: 01 min 48
Montpellier : les opposants à la future gare TGV manifestent

Le président de la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) de l'Hérault, Eric Boisseau, juge le projet trop coûteux et trop éloigné du centre ville de Montpellier. Selon lui, le futur trajet Paris-Montpellier TGV serait rallongé de 40 minutes par rapport à une arrivée à la gare de Montpellier Saint-Roch. 40 minutes de tramway.

durée de la vidéo: 00 min 35
Interview de Eric Boisseau

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun transports lgv sncf