• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les protagonistes du procès de la fusillade de Carcassonne

Des membres du 3ème régiment de parachutistes de marine de Carcassonne. Le 29 juin 2008, jour de la fusillade. / © ERIC CABANIS / AFP
Des membres du 3ème régiment de parachutistes de marine de Carcassonne. Le 29 juin 2008, jour de la fusillade. / © ERIC CABANIS / AFP

Nicolas Sarkozy les avait qualifiés à l'époque d'amateurs. Qui sont ces six militaires appelés à la barre du tribunal correctionnel de Montpellier ? 16 personnes ont été blessées dont cinq enfants. Ils seront eux aussi dans la salle d'audience René Cassin de Montpellier.

Par Laurence Creusot

Les militaires

Les prévenus


Il y a bien sûr Nicolas Vizioz, l'auteur des coups de feu, 33 ans. Sergent à l'époque des faits, il a été révoqué par l'armée après les faits. Il n'a jamais expliqué réellement ce qui s'était passé. Il était certain d'avoir tiré à blanc.

Son supérieur hiérarchique direct le lieutenant Christophe Allard, a démissionné de l'armée

Le Capitaine Hugues Bonningues chef des groupements de commando parachutistes

Le capitaine Jean-Baptiste Pothier 

Le lieutenant-colonel Lionel Peyre. Nouveau chef de corps du 3ème RPIMa. Il a écopé de 30 jours d'arrêt

Le colonel Frédéric Merveilleux du Vignaux qui quittait ce jour-là son poste de chef de corps. Il a écopé de 30 jours d'arrêt.

Ils sont entendus par le tribunal pour blessures involontaires avec ITT (incapacité temporaire de travail) supérieure à 3 mois.
Mais aussi de "négligences dans les règles de conservation des munitions et dans l'organisation de la démonstration".

L'armurier du régiment l'adjudant-chef Claude Choquet l'armurier du régiment avait bénéficié d'un non lieu 

Les témoins

Le général Marc Duquesne commandant de la 11 ème brigade parachutiste
Et le lieutenant colonel François Xavier Mabin chef du bureau opérations instruction du 3ème RPIMa
seront entendus comme témoins assistés.

Les victimes
Dix neuf victimes identifiées dont 16 blessées, 12 se sont portées parties civiles.

Parmi les plus sévèrement touchés :

Valérie Rosala mère de famille de 45 ans
Franck Costa 47 ans chauffeur livreur en invalidité depuis les faits
Sébastien Marlot militaire au régiment 43 ans
Julie Gayrard 37 ans son fils Gabriel 2 ans et demi au moment des faits a subi plusieurs interventions chirurgicales très lourdes.


Le tribunal de grande instance de Montpellier 
C'est la juridiction compétente dans la région pour traiter des affaires impliquant des militaires en service.

Les protagonistes de la fusillade du 3e RPIMa de Carcassonne le 29 juin 2008

 

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus