• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Refus scolaire anxieux : ils reprennent l'école après avoir appris à gérer leur stress

Refus scolaire anxieux : ils reprennent l'école après avoir appris à gérer leur stress à Montpellier. / © FR 3 LR
Refus scolaire anxieux : ils reprennent l'école après avoir appris à gérer leur stress à Montpellier. / © FR 3 LR

Le cap est passé pour ces élèves. Avec le soutien des infirmières, des pédopsychiatres du CHU de Montpellier et leur enseignants, ils sont parvenus à passer au delà de leur "refus scolaire anxieux".

Par Cathy Dogon


Grand pas pour ces élèves. Anxieux à l'école, ils ont été pris en charge par le CHU de Montpellier pour apprendre à gérer leurs angoisses. Aujourd'hui, ils rentrent en classe, comme tous les jeunes de leur âge. Un moment important, qui a été préparé en amont avec les infirmières. Ensemble, enfants parents et professionnels ont visité les établissements scolaires à J-1. 

► Un reportage de Carine Alazet et Valerie Banabera 

Ils sont anxieux à l'école
Julie Martinez et Céline Lopez, infirmières en unité de soins spécifiques au refus scolaire anxieux, CHU de Montpellier, et Chistophe Lavit, directeur du collège agricole Louis-Edouard Cestac à Gigean, se sont exprimés dans ce reportage. - FR 3 LR - Carine Alazet et Valerie Banabera

Le but : qu'ils poursuivent leur scolarité normalement. Les années précédentes, ils étaient pris de maux de tête, de ventre ou tout simplement de panique. Depuis une équipe psychiatrique leur a appris à se relaxer, à respirer dans les moments d'angoisse. Bref, à contrôler leur anxiété. 

Tout le mois de septembre, les élèves reviendront une fois par semaine pour faire le point. Mais ils sont motivés, et n'ont plus besoin d'un suivi quotidien. 

► Décryptage d'une pédopsychiatre 

Hélène Denis, pédopsychiatre au CHU de Montpellier, était invitée sur le plateau
Elle a créé le service de soins aux enfants anxieux à l'école. - FR 3 LR  - Anne-Sophie Mandrou
Apprendre à repérer cette anxiété, c'est le conseil n°1 d'Hélène Denis, pédopsychiatre au CHU de Montpellier. A l'arrivée au collège, de plus en plus d'enfants font des "refus scolaire anxieux". Une évolution due au contexte : les attentats, les médias et leurs informations stressantes ajoutés à la pression sur la performance scolaire et cumulés au stress de la performance et à l'adolescence, sont autant de facteurs à prendre en compte. 

Conseils aux parents : mettre en valeur les expériences positives au collège, suivre les enfants sur la durée, car ils ne redoutent pas le premier jour mais les contrôles et intéractions prolongées avec les autres. Et surtout, ne pas mettre la barre trop haut. 

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus