Cet article date de plus de 4 ans

Rentrée des classes : les chiffres du Languedoc-Roussillon

Cartable sur le dos, ils ont filé vers les bancs de l'école ce jeudi matin. Près de 398.000 élèves sont attendus par l'Académie de Montpellier pour cette rentrée 2016.
Rentrée scolaire au lycée Ernest Ferroul de Lézignan-Corbières dans l'Aude - 1er septembre 2016.
Rentrée scolaire au lycée Ernest Ferroul de Lézignan-Corbières dans l'Aude - 1er septembre 2016. © F3 LR Frederic Guibal

C'est le jour-J pour les 397 655 élèves du Languedoc-Roussillon. Ils rentrent aujourd'hui à l'école, au collège ou au lycée pour une nouvelle année scolaire.

13.55 % des inscrits à l'enseignement national suivent des cours dans le privé en Languedoc-Roussillon.

Les changements de 2016


Principale nouveauté : les EPI, les enseignements pratiques interdisciplinaires ou comment croiser des cours qui n'ont a priori rien en commun autour d'une thématique. 

Dans ce cadre, l’académie de Montpellier, reconnue pour ses innovations, poursuit son engagement en faveur du developpement du numérique éducatif, mais aussi en matière de transmission des valeurs de la République." 

a commenté la rectrice de l'académie de Montpellier.

La réforme des collèges implique la totalité des programmes, de la sixième à la troisième. Obligation alors de changer tous les livres, ce qui peut représenter un coût de 15 500 euros par établissement, pris en charge par l'Education nationale

Par ailleurs, chaque collège a reçu une dotation correspondant à 26h d’enseignements communs par classe, ainsi qu’une marge complémentaire de 2h45 par classe lui permettant d’organiser le travail en groupes à effectifs réduits, les interventions conjointes et les enseignements de compléments de langues et cultures de l’antiquité. 

Les professeurs sont mitigés à propos de cette réforme : certains sont enthousiastes, d'autres plus anxieux

Depuis le 1er janvier 2016, la région académique Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées comprend les académies de Montpellier et Toulouse. Première rentrée donc pour les rectorats réunis et ses 543.605 élèves scolarisés.

Chaque académie conserve néanmoins ses contours, son organisation et ses missions. La rectrice de la région académique Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est la rectrice de l’académie de Montpellier, Armande Le Pellec Muller. 

L'Etat a fait savoir, une semaine avant la rentrée, sa volonté de sécuriser les écoles. Philippe Saurel, maire de Montpellier, s'insurge : 15 millions d'euros seraient nécessaires pour les 123 écoles
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société économie région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale