• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Roland Garros : le Sérignanais Gasquet sorti par Murray en 1/4 de finale

R.Gasquet pendant le match simple Messieurs contre A.Murray en quart de finale de Roland-Garros, le 1er juin 2016 / © Francetv sport
R.Gasquet pendant le match simple Messieurs contre A.Murray en quart de finale de Roland-Garros, le 1er juin 2016 / © Francetv sport

L'Héraultais Richard Gasquet, dernier Français en lice à Roland-Garros, a été battu en quarts de finale par le Britannique Andy Murray, N.2 mondial, en quatre sets (5-7, 7-6 (7/3), 6-0, 6-2), ce mercredi. Murray était encore trop fort.

Par Fabrice Dubault


Le Biterrois (12e) ambitionnait d'accéder pour la première fois au dernier carré à Paris, après avoir disputé deux demi-finales à Wimbledon (2007, 2015) et une autre à l'US Open (2013). Mais Murray, qu'il n'a jamais battu en Grand Chelem, comme les trois autres membres du "Big Four" (Federer, Nadal, Djokovic), était encore trop fort pour lui.

Contre l'Ecossais, son bilan ne laissait guère d'espoir. En dix matches, il avait perdu à sept reprises, dont deux fois à Paris: au premier tour en 2010, puis en huitième de finale deux ans plus tard. Et Murray avait aussi remporté leurs quatre
précédents duels.

Revoir le match de Richerd Gasquet.

Dernier représentant français en simples à Roland-Garros, Richard Gasquet s'est incliné en quatre sets (5-7, 7-6[3], 6-0, 6-2 en 3h26) contre Andy Murray en quarts de finale le 1er juin 2016. / © Francetv sport
Dernier représentant français en simples à Roland-Garros, Richard Gasquet s'est incliné en quatre sets (5-7, 7-6[3], 6-0, 6-2 en 3h26) contre Andy Murray en quarts de finale le 1er juin 2016. / © Francetv sport

Richard Gasquet l'a toutefois inquiété pendant deux sets grâce la variété de son jeu. Il ne s'est pas contenté de jouer éloigné de la ligne de fond de court mais a aussi multiplié les montées au filet pour déstabiliser son adversaire.

Il n'a pas été loin de mener deux sets à zéro et de pousser le Britannique dans ses retranchements. D'abord en retard (3-0, puis 5-2), le Biterrois a renversé la situation pour s'emparer de la première manche sous les acclamations des gradins,
qui avaient tardé à se remplir. Il a continué d'opposer une farouche résistance au Britannique dans le deuxième acte.
Murray a encore servi pour le set à 5-2 mais Gasquet a comblé son handicap avant de compter deux longueurs d'avance dans le tie-break (3-1). Mais l'Ecossais n'est pas seulement l'un des meilleurs défenseurs du circuit, il sait aussi prendre l'initiative et peut s'appuyer sur une endurance à toute épreuve.

Son accélération tonitruante lui a d'abord permis de recoller à une manche partout avant d'engloutir le troisième set, alors que Gasquet commençait à marquer le pas physiquement.
Le Biterrois a refait surface au début du quatrième set. Mais Murray, de plus en plus précis sur les retours, a rapidement fait le break (2-1). Et Gasquet n'a plus vu le jour.

Tournoi de Roland-Garros : Gasquet sorti par Murrau en 1/4
Richard Gasquet, dernier Français en lice à Roland-Garros, a été battu en quarts de finale par le Britannique Andy Murray, N.2 mondial, en quatre sets (5-7, 7-6 (7/3), 6-0, 6-2) mercredi. - FTV - Récit F3 LR : V.Luxey

Il ne deviendra pas le onzième joueur français depuis le début de l'ère professionnelle (en 1968) à atteindre les demi-finales.

Murray, lui, accède pour la quatrième fois au dernier carré, avec l'espoir de décrocher enfin une première finale.
Le tenant du titre Stan Wawrinka, vainqueur avec autorité de l'Espagnol Albert Ramos (6-2, 6-1, 7-6 (9/7)), tentera de lui en barrer la route.

L'interview de Richard Gasquet après sa défaite

"Andy Murray est un très grand joueur. Il ne lâche rien", a affirmé le Richard Gasquet, dernier rescapé français à Roland-Garros, après sa défaite (5-7, 7-6 (7/3), 6-0, 6-2) en quarts de finale mercredi contre le Britannique, N.2 mondial.

Q: Avez-vous accusé le coup physiquement après les deux premiers sets?
R: "Non, c'est lui qui a vraiment bien joué à partir de la fin de la deuxième manche. A 5-5 et 30-0 (pour Gasquet), il s'est mis à jouer de manière incroyable. Il a très bien servi et a tout retourné. Quand vous n'avez aucun retour gratuit sur votre service, cela devient difficile... Ce n'est pas pour rien s'il fait partie des deux meilleurs relanceurs du monde avec Novak Djokovic. C'était très difficile de perdre 6-0 dans le troisième set. Mais j'étais encore frais. C'est après, dans le quatrième set, que c'est devenu plus dur physiquement.".

Q: Le tie-break, c'était le tournant du match?
R: "Oui, c'est là que cela se joue. Si je le gagne, ce n'est plus le même match. Peut-être qu'il n'aurait pas été aussi monstrueux et aussi relâché dans le troisième set. Il était partout et ne ratait pas un retour. Murray est un très grand joueur. Il ne lâche rien. Et puis, je n'avais encore jamais vu un court aussi lent. Ça use.".

Q: Quel bilan dressez-vous de ce Roland-Garros?
R: "Forcément, je suis très déçu. J'aurais aimé aller plus loin. Mais cela reste un très bon Roland-Garros pour moi. C'était mon premier quart de finale ici. Je me suis régalé à jouer sur le Central. J'ai battu deux très bons joueurs: Nick Kyrgios et Kei Nishikori. Et physiquement, je suis revenu à 100%. Il n'y a pas de blessure. C'est le côté positif. J'ai le sentiment de jouer au niveau des dix premiers joueurs du monde. Pour battre les quatre meilleurs, il faut être encore plus fort. Mais je ne suis pas à des années-lumière d'un joueur comme Murray. Ce n'est pas utopique de penser que je peux le battre.".

Propos recueillis en conférence de presse par l'afp.

Sur le même sujet

Nîmes : des élèves tchèques étudient au lycée Daudet depuis 1924

Les + Lus