Saint-Privas : la grenade, un fruit qui vous veut du bien

A l'université de Montpellier, on cherche à élaborer un jus de grenade ultra concentré en polyphénols et antioxydants : deux précieuses armes contre le cancer. / © F3LR
A l'université de Montpellier, on cherche à élaborer un jus de grenade ultra concentré en polyphénols et antioxydants : deux précieuses armes contre le cancer. / © F3LR

Désormais, 9 français sur 10 consomment du bio. D'abord et avant tout pour préserver leur santé. Près de Lodève, dans l'Hérault, cette tendance très forte a donné une idée à un amoureux des fruits anciens: relancer la culture de la grenade pour créer de nouveaux emplois dans la région.

Par Isabelle Bris

A Saint-Privas dans l'Hérault, au pied du Larzac, Raphael Colicci a planté 52 variétés de grenade dans son verger expérimental. Ce touche à tout passionné par les fruits oubliés s'intéresse à ses vertus médicinales.

Avec le concours de l'université de Montpellier, il cherche à élaborer un jus de grenade ultra concentré en polyphénols et antioxydants: deux précieuses armes contre le cancer, notamment contre celui de la prostate.

Un jus anti-cancer

Boire un verre de "vrai jus" de grenade tous les jours, associé à une vraie hygiène de vie, permettrait de réduire considérablement le risque de cancer, selon le professeur Pujol, cancérologue de renom.

Une réduction du risque de 20%, à condition d'observer des règles de vie simples : pas d'excès d'alcool, zéro tabac et une activité sportive régulière.

Saint Privas (34) : la grenade, reine du bien-être
Les produits bio ne cessent de se développer: désormais 9 français sur 10 en consomment. Première raison : pour leur santé. A Saint Privas, dans l'Hérault, un passionné des fruits oubliés ne jure plus que par la grenade bio, véritable bombe de bien-être. - F3LR - Reportage: I.Bris et B.Pansiot-Villon

Bon pour la santé, bon pour la peau aussi

En jus, en fruits, en compléments alimentaires, en cosmétique, les débouchés de la grenade semblent multiples, des pistes que Raphaël Colicci et Babeth sa femme veulent explorer pour créer des emplois locaux.

Néanmoins, la filière de la grenade bio et locale est encore très jeune dans le sud de l'hexagone. Pour l'heure, on produit à peine de 2 % de la consommation des francais.

Sur le même sujet

Dans l'Hérault, les terres agricoles grignotées par des constructions immobilières

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne