Sécheresse : renforcement des restrictions d'eau sur l'Ouest de l'Hérault

illustration / © F3 LR V.Luxey
illustration / © F3 LR V.Luxey

En ce début septembre, le maintien des conditions climatiques estivales persistantes avec absence de pluie, fortes chaleurs, vent, accentue la baisse des ressources en eau. La préfecture de l'Hérault a donc décidé de renforcer les restrictions d'eau sur l'Ouest du département.

Par Fabrice Dubault


Sur l'ouest du département, la situation se dégrade. On observe notamment les débits des rivières affluentes de l'Orb qui ont encore diminué et présentent des niveaux particulièrement bas. La situation est également délicate sur le Canal du midi.

Roquebrun (34) : sécheresse dans la Vallée de l'Orb
En ce début septembre, le maintien des conditions climatiques estivales persistantes avec absence de pluie, fortes chaleurs, vent, accentue la baisse des ressources en eau. La préfecture de l'Hérault a donc décidé de renforcer les restrictions d'eau sur l'Ouest du département. - F3 LR - Reportage : D.de Barros et A.Grellier

Ainsi après la réunion du 2 septembre de la cellule sécheresse en charge de la surveillance de la ressource en eau, le préfet de l’Hérault décide :

  • de renforcer les restrictions (niveau 2) sur l'ouest de l'Hérault : tous les affluents de l'Orb (hors fleuve Orb), les bassins versants de l'Aude aval et de l'Argent double
  • de maintenir les restrictions de premier niveau sur le secteur alimenté par la nappe astienne
  • de mettre le reste du département en vigilance
© préfecture Hérault
© préfecture Hérault

Le reste du département demeure en vigilance sécheresse.

Par ailleurs, le Canal du midi rencontre des difficultés particulières. Malgré les réalimentations réalisées à partir de ressources héraultaises et compte-tenu des limitations des usages coté audois, il est demandé aux préleveurs héraultais de limiter le plus possible leurs prélèvements.

© Préfecture Hérault
© Préfecture Hérault

Toute infraction est passible d’une contravention de 5ᵉ classe de 1500 € ou de 3000 € en cas de récidive.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus