• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le seuil de pollution aux particules dépassé sur l'agglomération de Montpellier

Les capteurs ont détecté une pollution aux particules importante sur l'agglomération de Montpellier. / © AFP
Les capteurs ont détecté une pollution aux particules importante sur l'agglomération de Montpellier. / © AFP

Le niveau de pollution par les particules en suspension a dépassé le seuil d’information fixé à 50 micro-grammes, en moyenne sur 24 heures, par mètre cube d’air ambiant. Les villes de Montpellier et Lunel-Viel sont concernées par cette alerte.

Par Jean-Marc Huguenin


Les particules ou poussières proviennent de sources naturelles (sel de mer, feux de forêt et érosion des sols par le vent) comme d’activités humaines (transport, chauffage, industries). Selon leur taille, elles pénètrent plus ou moins dans l’appareil respiratoire et sont donc plus ou moins dangereuses. Leur dangerosité dépend également de leur composition.
Les dépassements ont été enregistrés par Air Languedoc Roussillon, ce jeudi matin, à Montpellier Près d’Arènes, Montpellier Périurbaine Nord et Lunel-Viel.

RECOMMANDATIONS SANITAIRES

Pour les personnes sensibles (enfants, personnes âgées, personnes asthmatiques ou allergiques et personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires), à ce niveau de concentration, les particules en suspension peuvent provoquer, des réactions inflammatoires des poumons, des symptômes respiratoires et des manifestations cardiovasculaires réversibles il leur est recommandé : d’éviter les activités sportives intenses, de limiter l’exposition aux produits irritants (tabac, solvants, peintures,…) desuivre strictement les traitements médicaux et, en cas de fortes gênes respiratoires, de ne pas hésiter à contacter un médecin.

RECOMMANDATIONS POUR LA REDUCTION DE REJETS POLLUANTS

Pour les sources mobiles de pollution, il est recommandé à tous les usagers de véhicules non propulsés par énergie électrique et sur toutes les voiries du département, de réduire leur vitesse de circulation, d’utiliser préférentiellement les réseaux de transport en commun et de privilégier la pratique du covoiturage.
Pour les sources fixes de pollution, il est recommandé de s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs industriels de dépoussiérage, d’éviter d’allumer des feux d’agrément (bois) et de reporter les activités de brûlage de déchets verts (y compris l’écobuage).

Sur le même sujet

Canet-en-Roussillon : Martin 12 ans, a récupéré son fauteuil roulant volé alors qu'il se baignait

Les + Lus