Sitting silencieux à Montpellier et Nîmes en soutien aux otages du Sahel

1126 jours de détention pour les otages d'Arlit, dont le Gardois Daniel Larribe. Ce midi, plusieurs actions étaient organisées, notamment à Montpellier, Nîmes et Marseille, pour ne pas oublier ces otages, enlevés le 16 septembre 2010.

Montpellier - manifestation pour les otages au Sahel - 16 octobre 2013.
Montpellier - manifestation pour les otages au Sahel - 16 octobre 2013. © F3 LR E.Jubineau

Thierry Dol, Marc Feret, Daniel Larribe, Pierre Legrand, 4 salariés d'Areva et de Vinci enlevés à Arlit au Niger, le 16 septembre 2010 sont toujours détenus dans le Sahel.

Les familles et les comités de soutien ne peuvent accepter qu'ils passent un quatrième Noël, en détention. Ils demandent au gouvernement d'agir pour obtenir leur libération immédiate.

Montpellier - manifestation pour les otages au Sahel - 16 octobre 2013.
Montpellier - manifestation pour les otages au Sahel - 16 octobre 2013. © F3 LR E.Jubineau

Dans plusieurs villes de France, des rassemblements étaient organisés, ce mercredi midi, pour rappeler cette insoutenable réalité et réclamer leur libération.

Retrouver le site des otages.


Trois autres Français, enlevés au même moment - Françoise Larribe, ainsi qu'un Togolais et un Malgache - ont été libérés en février 2011.

Au Mali, Serge Lazarevic et Philippe Verdon, en voyage d'affaires, ont été enlevés le 24 novembre 2011 dans leur hôtel à Hombori (nord-est). Aqmi a revendiqué l'enlèvement. Philippe Verdon a été exécuté  en 2013.

Le 20 novembre 2012, un Français de 61 ans, Gilberto Rodriguez Leal, a été enlevé par des hommes armés près de Kayes (ouest)
Au Nigeria, Francis Collomp, 63 ans, a été est enlevé le 19 décembre 2012.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation otages
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter