Top 14 : le différend entre Galthié et Altrad devant les Prud'hommes en janvier 2016

Montpellier - Fabien Galthié et son avocat au Conseil de Prud'hommes - 30 mars 2015 / © F3 LR E.Jubineau
Montpellier - Fabien Galthié et son avocat au Conseil de Prud'hommes - 30 mars 2015 / © F3 LR E.Jubineau

La conciliation entre le manager du Montpellier Hérault Rugby Fabien Galthié, mis à pied le 29 décembre et le président du club Mohed Altrad, a échoué ce lundi devant le conseil des prud'hommes de Montpellier. La justice devrait trancher l'affaire en janvier prochain.

Par Fabrice Dubault


Faute d'accord à l'amiable à l'audience de ce lundi, à laquelle a assisté Fabien Galthié, l'affaire a donc été renvoyée devant le bureau de jugement du Conseil des prud'hommes au 11 janvier 2016.

Fabien Galthié réclame près de 2 millions d'euros, conformément à son contrat

Fabien Galthié avait engagé une procédure le 12 février, au motif qu'il n'occupait plus une fonction en conformité avec son contrat de travail, qui court jusqu'en juin 2017.
L'enjeu financier est énorme. Galthié réclame le paiement de ses salaires jusqu'au terme de son contrat, soit environ 2 millions d'euros.

Fabien Galthié mis à pied par le MHR fin décembre

Il avait été mis à pied à titre conservatoire le 29 décembre à la suite d'une série noire de huit défaites en neuf rencontres toutes compétitions confondues et avait été remplacé par l'entraîneur sud-africain Jake White. Mohed Altrad lui reprochait également ses activités multiples en dehors du club.
Après avoir vu sa mise à pied à titre conservatoire prolongée le 9 janvier, l'ancien demi de mêlée et capitaine du XV de France (46 ans, 64 sélections) avait finalement réintégré le MHR le 27 janvier. Mais après moins d'une journée passée dans un bureau du club, il s'était éclipsé, jugeant son rôle pas en accord avec son contrat de manager.

Montpellier : la lutte Galthié/Altrad continue devant la justice
Reportage F3 LR : E.Jubineau et J.Morch

Fabien Galthié demande l'arbitrage des Prud'hommes sur son éviction de son poste de manager du MHR

Fabien Galthié a patienté de longues minutes dans les couloirs du conseil de prud'hommes de Montpellier, lundi après-midi. Tendu, il découvre ces instances judiciaires.

14h15, les portes de la conciliation s'ouvrent sur Fabien Galthié, son conseil et les défenseurs du club de rugby de Montpellier.
Pendant 30 minutes, à huis clos, les deux parties expliquent leur position. Pour son avocat, Fabien Galthié est victime d'une rupture de contrat abusive. Mais le club, lui, n'a pas du tout la même analyse de la situation, pour le MHR, Galthié est toujours salarié du club, il touche son salaire et s'il ne travaille pas c'est qu'il ne le veut pas.

Lundi, au même moment, le MHR a annoncé le prolongement de Jake White, le remplaçant de Fabien Galthié, jusqu'en 2017. Qu'en pensera le juge ?

La justice a donné aux deux parties jusqu'au 11 janvier 2016 pour trouver un accord. Après on plaidera.
Fabien Galthié demande près de 1,8 millions d'euros de dommages et intérêts. Un accord parait difficile.

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus