Top 14 : Montpellier-Toulon, une affiche qui sent le soufre

© France 3 LR
© France 3 LR

En rugby le choc de la 25ème journée du Top 14 Montpellier-RCT, c'est ce dimanche soir à 20h45. Les deux équipes sont à égalité de points. Les deux poids-lourds y joueront une grande partie de leur qualification directe pour les demies au terme d'une semaine agitée en coulisses.

Par Claire Pain

L'opposition a le goût, l'odeur et l'aspect d'un match de phase finale, mais il faudra encore patienter pour le couperet. Cela n'enlève rien au piment du choc à Yves-du-Manoir entre deux gros bras du championnat au coude-à-coude (77 points chacun) et en lutte pour la deuxième place, synonyme d'accession en demi-finales à Rennes (17-18 juin).

Ce n'est pas un match éliminatoire, pas une finale en elle-même, mais c'est à très fort enjeu, car ça nous éviterait un barrage", résume le capitaine du RCT Guilhem Guirado, rejoint par le 2e ligne de Montpellier Robins Tchale-Watchou, tout aussi alléché. "On est au tournant de notre saison. On peut la rendre plus agréable qu'elle ne l'est pour l'instant. On va jouer très clairement la seconde place."


La pression est plutôt dans le camp de Montpellier. Rossé 52-8 à l'aller à Mayol, le MHR devrait l'emporter avec le bonus pour rétablir l'équilibre en cas d'égalité finale. De plus, son calendrier l'emmène lors de la dernière journée à Colombes sur le terrain du Racing 92, quand Toulon recevra Bordeaux-Bègles. Surtout, le club de l'Hérault a fait monter la tension tout seul alors que tous les voyants sportifs sont au vert dans le sillage d'un titre en Challenge européen. En décidant de ne pas retenir l'emblématique ouvreur François Trinh-Duc, en partance pour la Rade, pour ce qui pourrait être sa dernière à domicile après 13 ans au club, l'entraîneur Jake White a joué la carte du pragmatisme, mais pas celle de la diplomatie.

"On est chez les fous"


Cela a fait grincer dans le vestiaire, à commencer par le capitaine Fulgence Ouedraogo auteur d'un tweet rageur dans la semaine. "J'espère que cela n'a pas perturbé la préparation", a glissé ingénument White. "On ne le saura que dimanche. On ne veut pas dévier de notre ligne de conduite: le club passe en premier, l'équipe passe en premier." Sous-entendu: tant pis pour les sentiments ! Il ne faudra de toute façon pas en faire face à une équipe de Toulon qui a "tout à gagner" sur ce match, dixit le manager Bernard Laporte.

"Il y a du gaz dans ce groupe, l'élimination en Coupe d'Europe nous a travaillé mais on veut bien finir",

appuie de son côté le demi de mêlée Eric Escande, un ancien du MHR plutôt circonspect sur les changements intervenus dans l'Hérault depuis l'arrivée de White il y a 18 mois. 

Histoire d'ajouter une couche de dramaturgie, le président du RCT Mourad Boudjellal a lui plaidé carrément pour une défaite de ses troupes, histoire de se donner un certain élan. "Pour moi, le match face à Montpellier n'a aucune importance", a-t-il osé, en épinglant au passage son homologue Mohed Altrad qui "achète le Top 14". "L'intérêt du club et du public, c'est d'avoir un quart de finale (barrage, NDLR) à Mayol. Cette saison on est chez les fous ! C'est l'année des fous. Jouons un quart à Mayol et on repartira sur autre chose." C'est une façon de voir les choses.

Top 14 : Montpellier -Toulon


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus