Traumatismes de la moelle épinière : du nouveau pour la recherche à Montpellier

Le nouvel IRM installé à l'université Montpellier 2
Le nouvel IRM installé à l'université Montpellier 2

Le nouvel IRM installé à l'université de Montpellier II permettra aux chercheurs de suivre en direct la progression des lésions de la moelle épinière chez l'animal. Chaque année 1 500 personnes accidentées sont paralysées.

Par Laurence Creusot


Cette plate-forme BioNanoNMRI, avec cette IRM petit organisme, va permettre aux chercheurs de suivre en temps réel la progression des lésions
sur les petits animaux et d'intervenir "à tout moment pour tester les molécules thérapeutiques" et "suivre leur influence sur l'extension et l'aggravation des
lésions", a expliqué l'Université de Montpellier 2

Cet équipement pourra aussi être utile en neurosciences, avec un objectif double: le vieillissement cérébral et la compréhension des mécanismes dans les démences de type Alzheimer, ou dans les encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles, a précisé l'UM2.

Cette IRM, d'une valeur de 625.000 euros, a été financé par l'association Verticale, symbole de l'homme debout, qui a pour objectif d'apporter un soutien financier à la recherche médicale sur les traumatismes de la moelle épinière, à cause desquels quelque 40 000 personnes sont devenues paraplégiques ou tétraplégiques.

Voir le reportage de Valérie Luxey et Juliette Mörch
DMCloud:4753
IRM et moelle épinière


A la suite d'un accident de la circulation, du travail, du sport, chaque année quelque 1.500 personnes sont condamnées au fauteuil roulant, dont 55% de jeunesde moins de 25 ans, selon l'Université.

Sur le même sujet

Les + Lus