Cet article date de plus de 5 ans

Viol et meurtre de Siham à Lodève : le procès s'ouvre ce lundi

Le procès d'un jeune homme de 18 ans, soupçonné du viol et du meurtre de Siham, 12 ans et demi, à Lodève, en 2014, s'ouvre ce lundi devant la Cour d'Assises de l'Hérault, à Montpellier. Il devrait se tenir à huis clos. La famille de la victime a organisé une marche blanche, samedi. Rappel des faits.
Lecture d'un poème devant le palais de justice où sera jugé le meurtrier présumé de Siham
Lecture d'un poème devant le palais de justice où sera jugé le meurtrier présumé de Siham © Carine Alazet F3 LR

C'est à partir de ce lundi que la Cour d'Assises de l'Hérault juge un jeune homme de 18 ans, soupçonné d'avoir violé et tué une adolescente de 12 ans et demi, en 2014, à Lodève. Agé de 16 ans au moment des fais, l'accusé avait alors nié avoir donné la mort à Siham, reconnaissant seulement des relations sexuelles, consenties selon lui. Une affirmation qui n'avait pas convaincu les enquêteurs.

Le rappel des faits

durée de la vidéo: 01 min 14
Viol et meurtre de Siham à Lodève (34) : le procès s'ouvre ce lundi

Retrouvée sans vie sous une pile de linge

Les deux adolescents étaient pensionnaires d'un établissement pour jeunes en difficulté à Lodève. Le jeune homme avait été mis en examen pour meurtre sur mineur de 15 ans, précédé, suivi ou accompagné d'un viol.
Le corps sans vie de Siham avait été découvert sous une pile de linge, dans un pavillon désaffecté de l'Institut Thérapeutique et Pédagogique (ITEP) de Lodève (Hérault), en avril 2014, une dizaine d'heures après que sa disparition ait été signalée. Le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, évoquait à l'époque les faits en ces termes :
durée de la vidéo: 06 min 49
Meurtre de Lodève : la conférence de presse du procureur de la république


Emotion et hommage à Siham

Immédiatement, les proches de Siham, dont sa grand-mère, avaient témoigné de leur émotion, rendant hommage à une jeune fille vive et attachante. Une cellule d'aide psychologique avait été mise en place pour les personnels de l'ITEP de Lodève, très choqués par ce crime dans leur établissement. Samedi, à 2 jours de l'ouverture du procès du violeur et meurtrier présumé de Siham, son frère et ses proches ont organisé une marche blanche en sa mémoire, à Montpellier.

durée de la vidéo: 01 min 51
Lodève (34) : le centre thérapeutique Campestre sous le choc ©F3 LR


Lourde peine encourue

Si l'excuse de minorité est retenue, l'accusé risque jusqu'à 20 ans de prison. Si elle ne l'est pas, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le procès devrait se tenir à huis clos. La famille en attend des réponses, 2 ans après les faits. Maître Jean-Robert Phung représentera le père de Siham, le frère, la belle-soeur et la mère de la jeune fille étant représentés par maître Jean-Baptiste Royer.
 

durée de la vidéo: 01 min 40
Viol et meurtre de Siham : ouverture du procès



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers meurtre de lodève criminalité