"À chaque élection, les gens fuient la ville." Ambiance mitigée pour le premier jour des soldes à Montpellier

durée de la vidéo : 00h01mn15s
Cette année, les premiers week-ends de soldes tombent en même temps que les élections législatives anticipées, un contexte politique tendu qui fait craindre aux commerçants une édition à l'affluence réduite à Montpellier, dans l'Hérault. ©François JOBARD / Marie-Lyse PARIOT / France 3 Languedoc-Roussillon

Cette année, les premiers week-ends de soldes tombent en même temps que les élections législatives anticipées, un contexte politique tendu qui fait craindre aux commerçants une édition à l'affluence réduite.

C'est le rendez-vous important pour les commerçants : les soldes. Mais ces dernières années, les obstacles aux bonnes affaires se multiplient. Covid, inflation et cette fois Emmanuel Macron ajoute un ingrédient surprise, après la dissolution de l'Assemblée nationale et la convocation d'élections législatives anticipées, dont les récents sondages donnent l'extrême droite en tête.

Pour ce premier jour des soldes, mercredi 26 juin, le rendez-vous shopping n'attire plus autant qu'avant. "À chaque élection, les gens fuient la ville", remarque Michèle Moutin, gérante de la boutique de jeux Excalibur, à Montpellier, au micro de notre journaliste Marie-Lyse Pariot. "Depuis une trentaine d'années, c'est systématique, comme si les gens avaient un peu peur, qu'ils attendaient de voir ce qu'il va se passer et qui va être élu... Cela va forcément avoir un impact et donner un week-end calme."

Si les commerçants sont inquiets du climat, ils peuvent toujours compter sur l'optimisme de leurs clients. "Je n'ai pas eu l'impression que cela a beaucoup impacté, car on voit quand même du monde acheter dans les rues, dénote une jeune Montpelliéraine. Je pense qu'il y a quand même cette envie de garder de l'argent pour les soldes."

"Les gens sont peut-être inquiets par la situation en général, mais cela peut aussi donner envie de se faire plaisir pour se changer les idées."

Une habitante de Montpellier

Mais en ce mois de juin, les soldes ne sont pas seulement en concurrence avec les élections. "Montpellier est une ville très touristique, on espère avoir une augmentation du chiffre d’affaires des commerçants aussi importante que celle de l'année dernière, mais il est difficile de s'attendre à des meilleurs résultats dans ce contexte politique particulier qui grève les envies des gens", explique Mathieu Lattes, vice-président de la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) de l'Hérault. "On a aussi une période qui est assez marquée par l'Euro de football, ce qui fait que, s'il y a des matchs, c'est un peu compliqué pour les commerces."

Alors que les soldes se terminent le 16 juillet, la CCI de Montpellier annonce plusieurs grandes braderies dans le courant de l'été.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité