Académie de Montpellier : Comment devenir enseignant ? Face au manque de postulants, la date du concours est prolongée.

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon .

Face au manque croissant d'enseignants, la Rectrice de Montpellier dévoile les modalités pour postuler et devenir professeur face à des étudiants mitigés par les conditions proposées.

Dans le cadre de la campagne d’ouverture des concours de recrutement des personnels enseignants et

d’éducation,  Sophie Béjean, Rectrice de la région académique Occitanie et Philippe Augé, Président de

l’Université de Montpellier ont échangé  avec les étudiants de l’Université de Montpellier afin de mieux faire connaitre les dispositifs de formation initiale pour devenir professeur ou conseiller principal d’éducation et encourager les étudiants à s’inscrire aux concours.

Et  ils annoncent  la prolongation des inscriptions :  

 " Et si vous faisiez l’école avec nous ? », c’est ainsi que l’inscription aux différents concours de l’Education nationale a été lancée depuis le 18 octobre. Elle devait se clore le 18 novembre.

Pap NDIAYE, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a décidé de prolonger cette période

d’inscription aux concours jusqu’au 2 décembre 2022 pour permettre à un maximum de candidats de s’inscrire ", explique la rectrice. 

Même si dans l'Académie de Montpellier, il n' y a pas urgence.

" Nous sommes dans une Académie qui est attractive, l'année dernière, nous avons fait le plein pour la rentrée de cette année sur le concours de professeurs des écoles, on avait 316 postes et on a recruté. Néanmoins , nous avons quelques disciplines dans la voie professionnelle, " complète la Rectrice. 

 Carrière évolutive 

La Rectrice a rappelé notamment les engagements du ministère en faveur des jeunes professeurs :

Une rémunération de 2.000 euros nets par mois en début de carrière, un accompagnement personnalisé tout au long de leur carrière et de ses évolutions possibles. 



Cette prolongation concerne l’ensemble des concours dont l’inscription a débuté le 18 octobre, à savoir le recrutement :



• Des enseignants du premier degré et du second degré, des personnels d’éducation, des psychologues

de l’éducation nationale ;

• Des personnels d’encadrement ;

• Des personnels de la jeunesse et des sports ;

• Des personnels administratifs, sociaux, de santé et des bibliothèques.

Sont également concernées les inscriptions aux examens professionnels d’avancement de grade de la filière administrative et de la filière des bibliothèques ayant également été ouvertes le 18 octobre 2022. 

Et la Direction des Ressources Humaines de l 'Académie d'argumenter.  Plus de la moitié des fonctionnaires français font partie de l'Education nationale.

" Quand on choisi de s'engager dans la filière enseignant, c'est passionnant de contribuer à la formation des jeunes, mais après il y a vraiment des perspectives d'évolution qui  sont riches et variées. On n 'est pas forcement enseignant à vie, " détaille Alma Lopez , DRH à l'Académie de Montpellier. 

Des jeunes mitigés par rapport à la profession 

Parmi les étudiants présents à la rencontre, des jeunes à la  vocation évidente mais qui restent avec quelques questions concrètes. 

" C'est le métier que j'ai toujours voulu faire. Mais j'attends des réponses sur le fait que l'on soit en stage avant notre concours ou le fait que l'on n'ait pas de suivi en tant que contractuelle, " estime cette étudiante. 

D'autres sont prêts à changer leur fusil d'épaule par rapport au métier d'enseignant. 

" Je ne suis plus motivée. Les conditions sont de plus en plus difficiles , le soutien est inexistant à la fac comme sur le terrain . Les stages ne sont plus du tout valorisés. Ca ne correspond pas à la vision que j'avais de l'enseignement avant d'entrer en master. Le master est juste redondant alors qu'on pourrait se préparer à la vie professionnelle, " confesse cette autre étudiante présente. 

Selon les chiffres du ministère, ce sont plus de 4 000 postes, dans le public et le privé, qui n'ont pas été pourvus aux concours enseignants à la rentrée 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité