L’Aéroport de Montpellier pulvérise son record : 1 850 000 passagers en 2017

Aéroport de Montpellier: excellentes performances de La Navette de et vers Orly (+17,4%) en 2017. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
Aéroport de Montpellier: excellentes performances de La Navette de et vers Orly (+17,4%) en 2017. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Avec 1 849 410 passagers accueillis, l’Aéroport Montpellier-Méditerranée a battu son record de trafic annuel qui remontait à l’an 2000.

Par Olivier Le Creurer

1 849 410 passagers


Le 6 décembre dernier l’Aéroport Montpellier Méditerranée (AMM) célébrait son record historique qui remontait à l’an 2000. Ce jour-là, le cap des 1 733 000 passagers était battu. Les trois semaines suivantes apportaient une confirmation de la tendance observée : au 31 décembre, le trafic cumulé sur l’ensemble de l’année 2017 s’établit à 1 849 410 passagers commerciaux, pulvérisant donc le record de 2000.

+ 10,67%


En une année, l'aéroport aura donc conquis plus de 178 000 passagers, soit un taux de croissance annuel de 10,67%. Cette performance s’ajoute à celle de 2016 qui avait totalisé 161 000 passagers supplémentaires. Ainsi, en deux années, quelque 340 000 voyageurs ont été gagnés, soit bien plus que tout au long des 15 années précédentes.


Air France/KLM assure 60 % de l'activité


Si le groupe Air France/KLM assure toujours près de 60% de l’activité montpelliéraine, il est à noter la progression sensible de deux compagnies : Air Arabia, et Volotea. Elles se tiennent dans un mouchoir de poche, chacune flirtant avec les 160 000 passagers. easyJet, n°2 sur la plateforme, atteint pour sa part les 200 000 passagers.

+ 20 % hors Europe


En termes de destinations, les vols domestiques (intra nationaux) gagnent près de 12,5%, grâce notamment aux excellentes performances de La Navette de et vers Orly (+17,4%) et la desserte de et vers Nantes (+12,1%). Les routes européennes sont en augmentation plus légère (+2,2%), avec particulièrement l’excellent résultat de Dublin (+35%).  L’international (hors Europe) gagne 20% de passagers : Alger connaît un doublement, quand Nador gagne 24,6%, Fès 27,1% et Marrakech 43,6% !

L’Aéroport Montpellier Méditerranée doit sans cesse gagner en notoriété et en compétitivité pour attirer des compagnies

Côté infrastructures aéroportuaires, la construction d’un nouveau terminal, dans le prolongement des aérogares existantes, débutera début mars pour une livraison au printemps 2019. Alors l’Aéroport Montpellier Méditerranée pourra traiter jusqu’à 2,5 millions de passagers, et sera même prêt à engager une seconde phase d’extension pour aller ensuite au-delà des 3 millions.

"Non seulement, ce développement est possible, mais il est nécessaire, argumente Emmanuel Brehmer, président du directoire de l'aéroport Montpellier-Méditerranée. Outre le fait que des centaines d’emplois vont être créés, l’Aéroport Montpellier Méditerranée doit sans cesse gagner en notoriété et en compétitivité pour attirer des compagnies. Sans cela, nous aurions été condamnés à un effacement progressif entre les mastodontes de Toulouse et surtout Marseille".

Sur le même sujet

Montpellier : un "relax truck" pour détendre les salariés stressés

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés