C'était la semaine de l'entrepreneuriat des jeunes un peu partout en France. L'ADIE, 35 ans d'expérience dans le microcrédit est un organisme qui finance et accompagne des projets sur tous les territoires. Rien que dans l'Hérault en 2022 grâce au microcrédits 319 emplois ont été créés ou maintenus.

Si vous êtes passé rue Chaptal à Montpellier et que vous êtes cyclistes vous vous êtes peut-être arrêté chez Mohamed Ahmad, dans sa boutique "En Roue libre" pour un saut de chaîne ou pour une révision. L'histoire de ce jeune trentenaire d'origine soudanaise n'est pas banale.

Arrivé en France avec 170 euros en poche

Arrivé en France en 2018, il obtient une carte de séjour, apprend le français et décide de créer son entreprise. Mais Mohamed n'a que 170 euros en poche, et les banques forcément ne suivent pas. C'est l'Adie, un organisme financeur de microcrédits qui va l'épauler. "J'ai présenté mon dossier à l' Adie. Je voulais emprunter 10 000 euros. Ils m'ont répondu que pour accepter mon dossier, ils ne pourraient m'en prêter que la moitié

Au bout de 5 jours, j'avais 5000 euros sur mon compte et aujourd'hui, ça va très bien.

Mohamed Ahmad

Entrepreneur

Quatre ans pour rembourser le prêt

Mohamed a quatre ans pour rembourser son prêt. Le magasin est plein de vélos. Il envisage même de s'agrandir et de créer un emploi.

Le cas de Mohamed est exemplaire. Tout comme celui de Raphaël Dakiche. À 22 ans, sans emploi il se lance dans la conception de mini-caravanes. Un secteur qui a le vent en poupe. Il investit toutes ces économies, 20 000 euros. Mais cela ne suffit pas.

"N'étant pas au chômage, je n'avais droit à aucune aide de leur part et toutes les autres aides demandent de souscrire un autre crédit en parallèle pour avoir un prêt d'honneur et je ne pouvais pas non plus car je n'avais pas de prêt de base", précise Raphaël Dakiche, soutenu par l'Adie.

L'Adie peut prêter jusqu'à 15 000 euros dont une partie à taux zéro. Mais ce qui fait la différence est ailleurs.

Notre microcrédit est toujours soutenu par un accompagnement délivré par des bénévoles : souvent d'anciens cadres ou des chefs d'entreprise à la retraite qui savent que l'entrepreneuriat n'est pas un long fleuve tranquille.

Ludovic Panyarisi

Directeur territorial ADIE

 Ils apportent ainsi leur vécu, une manière d'encourager les jeunes et de leur dire que ce ne sera pas toujours rose mais il faut s'y préparer", ajoute Ludovic Panyarisi, Directeur territorial ADIE

En 2022, l'Adie Occitanie a accompagné 1388 personnes. Un emprunteur sur trois  à moins de 30 ans. Et un sur deux est une femme. 22 % sont bénéficiaires des minima sociaux, 41 % des demandeurs d'emploi.

Les seuls critères pour bénéficier d'un microcrédit : avoir un projet et être motivé.

Écrit avec Laurent Beaumel