Assurance incendie : êtes-vous bien couverts en cas de feux de forêt ?

Les feux se multiplient en Occitanie. En cas de sinistre, les propriétaires d'une maison sont couverts par leur assurance habitation. Mais certaines règles doivent être respectées pour espérer être indemnisé.

Contrairement aux inondations, aux coulées de boue ou aux tremblements de terre, les feux de forêt ne sont pas considérés comme des catastrophes naturelles. 9 fois sur 10, les incendies sont d’origine humaine, que le déclenchement du feu soit volontaire ou non.

Les incendies causés par les feux de forêt sont couverts par l’assurance habitation des sinistrés. Le montant de l'indemnisation dépend de votre niveau de garantie.

Une assurance non-obligatoire

Cette assurance, obligatoire pour les locataires et les copropriétaires, est facultative pour les propriétaires qui occupent leurs logements.


L’assurance habitation ne prend en compte que le logement : pour couvrir le terrain, il faut souscrire une option. Attention donc en cas d’infrastructures à l’extérieur, comme une piscine ou un abri de jardin.

Il faut aussi payer un supplément pour être relogé en attendant que le logement soit de nouveau habitable.

Quand on souscrit un contrat d’assurance habitation, on remplit la valeur des meubles et objets qu’on possède. C'est sur cette base que l'assureur se fonde pour évaluer la somme à rembourser, il faut donc actualiser régulièrement le montant pour que les biens récemment achetés soient couverts.

Limites à l’indemnisation

Même si vous êtes couverts, l’assureur peut refuser de payer si vous ne respectez pas certaines obligations.

Il est notamment obligatoire de débroussailler son jardin pour prévenir les feux et favoriser l'intervention des pompiers en cas de sinistre. Le code forestier impose de débroussailler sur 50 mètres autour des maisons quand elles sont implantées à moins de 200 mètres d’une forêt ou d'un parc naturel.

Cette distance peut être réduite dans les zones particulièrement à risque. C'est le cas pour les communes dotés d'un plan de prévention des risques incendie de forêt (PPRIF). Ces plans, établis à l’échelle communale ou intercommunale, imposent le débroussaillage dès 100 mètres.

22% des PPRIF de France sont situés en Occitanie. La région en compte une quarantaine. Pour connaître la règle en vigueur, il faut se renseigner auprès de votre commune.

Quel délai pour contacter son assureur ?

Le délai maximum pour entamer la démarche auprès de votre assureur est inscrit sur votre contrat. En général, vous avez cinq jours pour entrer en contact avec votre assurance.

À noter qu'il ne faut pas engager de travaux avant que l’expert mandaté par l'assureur ne viennent constater les dégâts.