Baillargues : le parc multiglisse verra bien le jour, mais pas tout de suite

© Ville de Baillargues
© Ville de Baillargues

La décision était attendue depuis des années : le Conseil d'Etat a validé le 19 juillet l'utilité publique et l'intérêt général du parc multiglisse en projet à Baillargues, près de Montpellier. Le complexe ne sera cependant pas fini avant au moins deux ans.

Par Richard Duclos

Le Conseil d’Etat a tranché : Baillargues aura bien droit à son parc multiglisse. Une bonne nouvelle pour cette commune de l’Hérault, qui attendait cela depuis des années. Depuis janvier 2014 précisément, époque où le projet a été initié. Une livraison pour fin 2015 était alors évoquée

Mais la réalisation du parc Gérard-Bruyère a sans cesse été repoussée, à cause de multiples recours déposés par un riverain expulsé. Un "acharnement juridique", dénonce le maire de Baillargues Jean-Luc Meissonnier au micro de France Bleu Hérault.

Jusqu’à la semaine dernière : le Conseil d’Etat a validé définitivement l’utilité publique et l’intérêt général du parc multiglisse.
 

Wakeboard et ski nautique


D’une superficie de 12 hectares, cet espace à moins de dix minutes en train de Montpellier, d’abord conçu pour être un simple bassin de rétention pour protéger la ville des inondations, est finalement destiné à devenir une référence en matière de sports de glisse comme le wakeboard ou le ski nautique.

Des épreuves du FISE, le Festival international des sports extrêmes, pourraient même y être organisées.

Le parc ne sera pas seulement ouvert aux riders, mais aussi aux familles et enfants, avec notamment un sentier de deux kilomètres et demi pour se balader, courir ou faire du roller.

Son coût de 14 millions d’euros est financé en grande partie par la Métropole de Montpellier. Il faudra néanmoins faire preuve d’encore un peu de patience. Conformément à la loi sur l’eau, Baillargues doit en effet mener une étude de danger concernant la digue destinée à retenir l’eau des crues.

Le parc devrait être terminé fin 2019… sauf nouveaux retards.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus