• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Bassin de thau : le ministre François de Rugy au chevet des ostréiculteurs

Visite guidée sur l'étang de Thau, dans l'Hérault pour le ministre de la Transition écologique. François de Rugy a rencontré les ostréiculteurs qui subissent interdictions répétées de vente en raison des contaminations bactériennes. / © France 3 Occitanie
Visite guidée sur l'étang de Thau, dans l'Hérault pour le ministre de la Transition écologique. François de Rugy a rencontré les ostréiculteurs qui subissent interdictions répétées de vente en raison des contaminations bactériennes. / © France 3 Occitanie

L'adaptation de nos territoires au changement climatique était à l'ordre du jour de la visite du ministre de la transition écologique ce lundi dans le Gard et l'Hérault. François de Rugy a rencontré des ostréiculteurs de l'étang de Thau.

Par Isabelle Bris

Le ministre de la Transition écologique  est venu lancer les quatrièmes assises nationales des risques naturels, à Montpellier, ce lundi. 

François de Rugy s'est également rendu auprès des ostréiculteurs de l'étang de Thau. Ces professionnels sont  soumis à ds interdictions de vente à répétition  : en cause les contaminations bactériennes dont souffre cet écosystème fragile.

    
Image de marque écornée


 A Loupian , Mathieu Rouzière cultive des huîtres de qualité supérieure, il utilise une technique particulière qui reproduit les marées et vise les restaurants étoilés et la clientèle haute gamme. 

Mais depuis trois ans, les interdictions répétées à la vente pénalisent les ostréiculteurs. Les eaux pluviales des épisodes cévenols ont provoqué des contaminations bactériennes. La réputation de l'huître de Thau en a fait les frais.
 

Nos consommateurs commencent à dire que l'huître de l'étang de Thau, c'est pollué... En fait, c'est faux ! Quand on a des fermetures, c'est à cause des contaminations, c'est complètement différent !

s'exclame-t-il devant notre caméra.

Les ostréiculteurs sont aussi confrontés à une augmentation de la mortalité des huîtres. Les étés très chauds et sans vent diminuent l'oxygène. 

L'Etat tente de trouver des solutions d'aide aux ostréiculteurs, dont la production sur le bassin de Thau représente 10 pour cent de la production française.

 Nous avons vu sur place un projet  solaire photovoltaïque qui pourrait produire de l'électricité propre et permettre de faire de l'ombre sur les tables de moules et d'huître, elles auraient moins chaud en été...

 

a expliqué François de Rugy.

 



Super calculateur météo


Le ministre de la Transition écologique a aussi annoncé lundi "la mise en place d'un super calculateur afin d'améliorer les prévisions" météo pour un investissement de 150 millions d'euros. 

Pendant son discours d'ouverture des 4e assises nationales des risques naturels,
à Montpellier, le ministre a également confirmé le déploiement par Météo France de "cinq nouveaux radars d'ici 2021".
 
M. de Rugy a également indiqué qu'il souhaitait rendre l'élaboration du programme d'action pour la prévention des inondations (PAPI) pour les collectivités "encore plus fluide et leur mise en oeuvre encore plus rapide".

Un diagnostic et des propositions en ce sens devraient lui être rendus d'ici l'automne 2019, a-t-il précisé. 

Le ministre a aussi annoncé la signature dans les prochaines semaines d'"un décret clarifiant les règles encadrant l'élaboration du plan de prévention des risques d'inondations, afin de faciliter leur adoption". 
 
Le coût des catastrophes naturelles ces deux dernières années s'est élevé à "3 milliards d'euros en 2017 et 2 milliards d'euros en 2018", a-t-il rappelé.

Sur le même sujet

Montpellier : le sénateur LREM Robert Navarro définitivement condamné pour abus de confiance

Les + Lus