"C'est un drame terrible qui touche tout le monde" : 500 personnes rassemblées pour la paix après les attaques du Hamas contre Israël

Comme dans plusieurs villes de France, environ 500 personnes se sont rassemblées lundi sur la place de la Comédie à Montpellier suite aux attaques du Hamas contre les Israéliens. À Perpignan, un moment de recueillement en hommage aux victimes a eu lieu mardi midi.

Comme partout en France, le Conseil représentatif des institutions juives de France avait appelé ce lundi soir 9 octobre, à manifester sa solidarité avec la population israélienne frappée par le Hamas.Sous les drapeaux français et israélien mis en berne au fronton de l'Opéra Comédie, des politiques de tous bords. Une minute de silence en soutien à Israël attaqué par le Hamas a été observée. Michaël Delafosse, maire de Montpellier, Hélène Mandrou l'ancien maire de la ville et la secrétaire d'Etat Patricia Mirallès étaient présents à ce rassemblement symbolique.

"La cruauté de l'attaque terroriste menée par le Hamas avec des exécutions sommaires et des prises d'otages de centaines de civils israéliens est un jour d'infamie", a réagi Carole Delga, présidente de la région Occitanie sur les réseaux sociaux.

Toutes les religions côte à côte

Les représentants locaux de tous les cultes qu'ils soient catholique, protestants, musulman, juif, orthodoxe, bouddhiste étaient dans la foule. Tous avaient répondu "présent" à l'appel de Perla Danan, la représentante régionale du Crif (Conseil représentatif des Institutions Juives de France). Elle a remercié l'assemblée pour leur engagement contre le terrorisme.

Ils sont confrontés là-bas à la barbarie la plus abjecte, qui ne respecte ni femmes, ni enfants, ni vieillards. Toute humanité a disparu de leur conscience.

Perla Danan, représentante du Crif dans l'Hérault

On avait besoin d'être ensemble et de montrer que sur notre territoire les religions sont en harmonie.

Daniel Knaffo, rabbin de Montpellier

"Cette présence interreligieuse est un signe fort que l'on veut donner car pour nous religieux, la prière qui s'élève vers Dieu est celle de la paix", ajoute Norbert José Henri Turini, archevêque de Montpellier.

Familles terrorisées

Parmi les manifestants, notre équipe de reporters a interrogé des Montpelliérains dont les familles en Israël sont terrorisées. " Ils sont enfermés dans les appartements et les maisons. C'est un drame terrible qui touche tout le monde. Ça suffit !", souffle Yann Golgevit. Le bilan risque de s'alourdir. Les otages, les enfants amenés dans la bande de Gaza, c'est insupportable", ajoute Michèle Benssoussan, présidente du Centre culturel juif de Montpellier.

Des centaines de morts dans les deux camps

Depuis samedi, plus de 900 Israéliens ont été tués et 2 506 blessés, a annoncé l'armée israélienne dans un bilan publié lundi après-midi.

Les combats ont également fait au moins 687 morts et 2 300 blessés dans l'enclave palestinienne de la bande de Gaza, selon le dernier bilan des autorités locales.