"C’est une bêtise qu’il a regrettée dès la première seconde" : jet de pétard pendant le match Montpellier-Clermont, l'audience renvoyée en mai 2024

L'auteur présumé du jet de pétard s'est présenté au tribunal de Montpellier ce jeudi. Il est poursuivi pour "violence avec usage d'une arme" et "usage de fusée ou artifice dans une enceinte sportive". L'audience a été renvoyée au jeudi 2 mai 2024 à 14h.

Le 8 octobre 2023, le gardien de but du Clermont Foot, Mory Diaw, avait reçu un pétard lors des arrêts de jeu de la rencontre face à Montpellier. L'auteur présumé des faits était convoqué au tribunal correctionnel de Montpellier jeudi 16 novembre 2023. L'audience a été renvoyée au 2 mai 2024 à 14h.

"Un supporter assidu"

L'homme est poursuivi pour "violence avec usage ou menace d’une arme ayant entraîné une ITT de moins de huit jours lors de manifestation sportive" et "usage de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d’une manifestation sportive".

Interviewé par Céline Aubert-Agret, journaliste à F3 Occitanie, son avocat, Me Michaël Corbier, affirme qu'il n'y avait "rien de volontaire" et que le jeune homme, "un garçon raisonnable", est "contrit de sa bêtise". "Il s’est tout de suite soucié de l’état de santé du gardien de Clermont", explique l'avocat pénaliste qui décrit son client comme "un supporter assidu" du MHSC.

Il a tout de suite été catastrophé par son geste.

Me Michaël Corbier, avocat de l'auteur présumé du jet de pétard

Un deuxième homme est également poursuivi "détention de fusée ou artifice dans une enceinte sportive". Il est soupçonné d'avoir fait entrer le pétard dans le stade.

Match rejoué à huis clos

Le Clermont Foot avait indiqué dans un communiqué avoir déposé plainte et condamner "avec fermeté" cet acte. Le club de Montpellier avait précisé avoir effectué la même démarche.

De son côté, la commission disciplinaire de la Ligue de football a décidé, le 25 octobre 2023, que la rencontre entre le MHSC et le Clermont Foot 63 sera rejouée à huis clos au stade de la Mosson à Montpellier. La LFP avait ajouté à cela le retrait de deux points, dont un avec sursis, au classement de la Ligue1 pour le MHSC, ainsi que la fermeture partielle de la tribune Étang de Thau pour deux matchs.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité