Cambriolages : ils s'introduisaient la nuit dans les maisons restées ouvertes et volaient les clés de voitures, quatre jeunes bientôt jugés

Quatre individus âgés de 17 à 20 ans ont été interpellés pour avoir commis sept vols dans l'Hérault et la Drôme. Ils profitaient des portes restées ouvertes la nuit pour cambrioler les maisons.

Lundi 5 février 2024, quatre jeunes âgés de 17 à 20 ans ont été interpellés par les gendarmes de Bédarieux (Hérault). Ils auraient commis sept cambriolages en quatre mois entre la commune du Bousquet d’Orb (Hérault) et celle de Saulce-sur-Rhône (Drôme).

Mode opératoire

Selon le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland, les quatre jeunes hommes, tous domiciliés au Bousquet d'Orb, agissent souvent de la même manière, en pleine nuit.

"Ils s’introduisaient dans le domicile des victimes pendant leur sommeil, la plupart du temps sans effraction profitant d’entrées restées ouvertes", écrit-il dans un communiqué.

Leur objectif étant de voler différents objets ainsi que les clés des véhicules avec lesquels ils prenaient la fuite.

Les véhicules étaient par la suite abandonnés non loin du lieux des faits, l’un d’entre-deux ayant été entièrement incendié.

Raphaël Balland - Procureur de la République de Béziers

Détention provisoire et contrôle judiciaire

Lors de leur garde à vue, les trois hommes majeurs ont partiellement reconnu les faits.

Après avoir été présentés au parquet de Béziers, les deux plus âgés ont été placés en détention provisoire, en vue de leur audience prévue le 28 février 2024, le plus jeune d'entre eux a été placé sous contrôle judiciaire.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité