CARTE ACTUALISEE. Pénurie de carburant : essence, gazole, sans-plomb, quel stock dans les stations-service, suivez la situation en Occitanie

Raffineries bloquées, grève des routiers, la réforme des retraites a une première conséquence visible pour les automobilistes : les queues commencent à s'allonger dans certaines stations-service et certains carburants commencent à manquer. On fait le point, dans cet article, sur l'approvisionnement des stations-service en Occitanie.

Pour protester contre la réforme des retraites du gouvernement, plus aucun carburant ne sort des raffineries françaises.

Selon Olivier Gantois, président de l'UFIP (Union Française des Industries Pétrolières), qui s'est exprimé ce jeudi 9 mars 2023 sur le plateau de BFM Business, la situation avait été anticipée pour éviter la pénurie : "les mouvements sociaux ont été annoncés, donc nous avons pu faire monter les stocks de carburant au maximum".

Pour approvisionner la station-service, le carburant doit partir de la raffinerie et passer par un dépôt avant d'arriver aux pompes. Selon l'UFIP, "7% des stations-service en France étaient en manque d'au moins un carburant mercredi", alors que le niveau normal de rupture de stock est de 3%.

La situation des stations-service en temps réel

L'application et le site internet Essence&Co recense sous forme de carte les stations-service qui sont concernées par les problèmes d'approvisionnement et sous forme de liste les différents tarifs des stations-essence.

Sur la carte, s'affichent en orange les stations concernées par une rupture partielle et en rouge, celles concernées par une rupture totale.

De cette manière, les automobilistes peuvent vérifier le bon fonctionnement des stations-essences avant d'aller faire leur plein.

Le plein de précaution, cause des ruptures de stock ?

Sur la carte, la station-service de l'Intermarché de Mauguio semble être en rupture totale. Le directeur du magasin Intermarché de Mauguio explique que les livraisons sont seulement retardées. "On a dû mal à recevoir les livraisons comme il faut, on en reçoit régulièrement mais il y a un décalage dans les livraisons."

Si la grève des routiers est en grande partie responsable, pour le directeur c'est aussi l'inquiétude générale qui impacte les stocks. "Les clients ont peur de la pénurie, ce qui entraîne une augmentation de fréquentation de la station. Inévitablement, la pénurie arrive plus rapidement que la normale", explique-t-il, avant d'ajouter "on se fait dévaliser rapidement sur le gazole plus que l'essence".