Covid. Montpellier : le préfet de l'Hérault annonce le retour du port du masque obligatoire en extérieur demain jeudi

Seules 4 communautés de communes de l'Hérault et les plages sont épargnées par la mesure du port du masque obligatoire. Partout ailleurs, dès le 22 juillet, cette mesure de restriction pour lutter contre l'épidémie de Covid et le variant Delta s'applique. Probablement au moins pour 2 à 3 semaines.
Le port du masque à nouveau obligatoire.
Le port du masque à nouveau obligatoire. © BELPRESS/MAXPPP

La circulation à nouveau très active du virus Covid-19 dans l’Hérault, notamment du variant Delta, se traduit par une forte augmentation du taux d’incidence : de 65 à 227 cas dépistés positifs pour 100.000 habitants en 7 jours, soit +250%. Il est ce mercredi de 235 pour 100.000 habitants dans l'Hérault.

La tranche d’âge des 20-29 ans est la plus touchée avec un taux d’incidence qui s’élève à 552.

Le niveau des hospitalisations marque également une tendance à la hausse dans l'Hérault. 110 personnes sont hospitalisées à cause du Covid et 15 se trouvent en réanimation.

Au 21 juillet, 57% des personnes résidant dans l'Hérault étaient vaccinées. Une victoire sur le virus et un bel effort pour le nouveau préfet de l'Hérault en poste depuis lundi.

La population de l’Hérault a vraiment très bien joué le jeu de la vaccination avec 57% de primo injections, mais le variant Delta est extrêmement agressif. Il est donc essentiel de procéder à la deuxième injection, seule façon de se prémunir contre une contagion.

Hugues Moutouh, préfet de l'Hérault.

Et il ajoute : "Le taux de positivité n’est pas loin des 5%. Si nous ne prenons pas une mesure choc, nous allons avoir une progression encore plus forte. On va voir l’évolution dans les 2 à 3 prochaines semaines, mais très franchement je pense qu’il faudra attendre un peu plus pour lever le dispositif, en espérant que nous n’ayant pas à le renforcer. J’ai souhaité définir une zone où ce port de masque sera obligatoire, en gros la partie la plus peuplée du département. Les mesures doivent être graduées".

Le port du masque obligatoire en extérieur dans l'Hérault

Cette dégradation de la situation justifie le renforcement des mesures sanitaires dans l’ensemble des territoires concernés du département pour freiner la propagation du virus.

Après avoir consulté les représentants des élus et les parlementaires, le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a décidé de généraliser, à compter de ce jour, l’obligation du port du masque en extérieur dans le département, à l’exception des plages, des zones de baignade et des grands espaces naturels.

Cartographie communes soumises à lobligation du port du masque à partir du 22 juillet 2021.
Cartographie communes soumises à lobligation du port du masque à partir du 22 juillet 2021. © Préfecture de l'Hérault.

Le port du masque facultatif dans 4 zones

Le port du masque sera par ailleurs facultatif, mais fortement conseillé, dans les 4 communautés de communes où les taux d’incidence et la dynamique virale sont plus relatives : entre 50 et 100 cas pour 100.000 habitants.

Cette exception territoriale temporaire ne contrevient pas à l’obligation du port du masque dans les établissements recevant du public, les manifestations et rassemblements à caractère festif ou revendicatif, les transports publics, les marchés (…) et de manière générale dans toutes les situations où le maintien des distanciations physiques ne peut être assuré.

Il est important de préciser que le port du masque n’est pas obligatoire dans les lieux ouverts au public où le pass sanitaire est requis.

L'appel à la population du directeur de l'ARS Occitanie

« Depuis 15 jours, l’Occitanie a entamé une course folle et il faut que nos concitoyens aient bien conscience que ce qui est en train de se passer est sans précédent : le variant Delta est maintenant dominant et il est extrêmement contagieux. La rapidité de sa diffusion est absolument fulgurante » explique Pierre Ricordeau, directeur de l'ARS Occitanie.

Record de France avec 400 cas pour 100.000 habitants dans les Pyrénées-Orientales. Le taux d'incidence est de 235 dans l'Hérault. Partout, le variant Delta représente plus de 70% des contaminations et jusqu'à 96,5% en pays catalan.

« Je lance un appel à la population : on ne peut pas l’empêcher, mais on peut la ralentir le temps de vacciner. Pour ça, il faut appliquer rigoureusement les gestes barrières, se laver les mains, porter son masque en extérieur partout où c’est nécessaire et faire un test si on est à risque ou si on présente des symptômes. Nous entamons une course contre la montre avec un handicap : nous sommes la première région la plus touchée, donc on a moins de temps et chacun doit faire ce qu’il peut à son niveau ».

L'épidémie en chiffres en Occitanie, ce 21 juillet

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 vacances sorties et loisirs littoral aménagement du territoire environnement tourisme économie