Clermont-l'Hérault : malgré la Covid, la culture et les artistes sont de retour... au lycée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Luxey
L'un des spectacles de la semaine "Artistes au lycée" organisée en mars 2021 au lycée René Gosse de Clermont l'Hérault
L'un des spectacles de la semaine "Artistes au lycée" organisée en mars 2021 au lycée René Gosse de Clermont l'Hérault © Cédric Métairon, France 3 Occitanie

Sept spectacles en une semaine : les élèves du lycée René Gosse de Clermont-l'Hérault sont les rares chanceux à pouvoir aller au théâtre. Ou plutôt, c'est la culture qui vient à eux, via cette programmation baptisée "Les artistes au lycée". Un événement, en ces temps de restrictions sanitaires.

Pendant la pandémie, les lieux de culture sont fermés... Alors à Clermont-l'Hérault, ce sont les artistes qui se déplacent. Toute cette semaine, le lycée René Gosse créée l'événement en faisant se rencontrer comédiens, élèves, professeurs et personnels. En tout, 7 spectacles sont programmés.

Fabien Bergès, le directeur du pôle culturel de la communauté de communes du Clermontais et du théâtre du Sillon, soutien financier et co-concepteur de la manifestation, explique :

On a imaginé cette programmation avant la Covid. On ne savait pas qu'un an après, les établissements scolaires seraient les seuls endroits provisoirement autorisés pour la culture. Ce sont les jeunes qui en bénéficient en priorité et finalement, c'est pas mal !

Fabien Bergès, directeur du pôle culturel de la communauté de communes du Clermontais et du théâtre du Sillon

Théâtre participatif

La cour de récréation se transforme ainsi en cour de création théâtrale. De mystérieuses boîtes y ont été installées, façon confessionnal. A l'intérieur : un court face à face entre des comédiennes de la compagnie Tandaim et des lycéens invités à l'introspection par le format de cette création intitulée "In-Two". Elisa Voisin, comédienne, explique : "Ce sont des textes d'auteurs contemporains écrits pour nous et on se dit : "j'ai envie de dire ça ou ça", on choisit en direct en fonction de ce que dégage la personne qui nous regarde".

Ailleurs dans une salle de classe, le cours a cédé la place à deux séances du très intense "Au non du Père", mis en scène par Ahmed Madani. Sur scène, Anissa est aux fourneaux et raconte sa quête d'un père qu'elle n'a jamais connu, tout en incitant les spectateurs à livrer des anecdotes de leur propre vie.

Shoah et mémoire à la cantine

A la cantine, réaménagée pour l'occasion, 60 lycéens assistent à la première de " Mémoire et résistance", de la compagnie Le Cri Dévot, mise en scène par Camille Daloz autour du thème de la Shoah. Pour parachever ce travail autour de la mémoire, l'artiste a affiché sur les murs les mots provenant d'une collecte qu'il a organisée, et qui résonnent avec le vécu des jeunes durant la crise sanitaire.

Improvisation théâtrale des lycéens au CDI

Enfin, les élèves de première "option Théâtre" du lycée interviennent à l'improviste dans différents endroits de l'établissement comme le CDI pour questionner la place de cet art dans la vie des adolescents. Mathis et Annaëlle nous ont dit leur joie de renouer avec la scène :

On ne peut plus faire de théâtre, alors rejouer là, enfin, devant du public, c'est plus excitant, en fait ! Ça nous fait sortir de notre zone de confort et ça fait découvrir des choses à ceux qui ne sont pas habitués à sortir au théâtre ou à aller voir des œuvres.

Mathis et Annaëlle, Elèves en 1ère Option Théâtre

Ces journées baptisées "Artistes au lycée" sont une bouffée d'oxygène pour le théâtre du Sillon, leur co-concepteur, fermé depuis décembre 2020. Depuis, il a donné une trentaine de représentations dans les établissements scolaires du Clermontais.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.