Coronavirus : "on a l'impression d'arriver dans une autre vie" (naufragés du Costa Deliziosa à Montpellier)

Comme prévu, une centaine de naufragés du paquebot Costa Deliziosa ont été accueillis à Montpellier lundi soir après une escale à Barcelone. 52 passagers sont repartis immédiatement en bus direction Macon. Ils n'avaient pas mis pied à terre depuis l'Australie le 14 mars. 

Comme prévu, une centaine de naufragés du paquebot Costa Deliziosa ont été accueillis à Montpellier lundi soir après une escale à Barcelone. 52 passagers sont repartis immédiatement en bus direction Macon. Ils n'avaient pas mis pied à terre depuis Australie le 14 mars. 
Comme prévu, une centaine de naufragés du paquebot Costa Deliziosa ont été accueillis à Montpellier lundi soir après une escale à Barcelone. 52 passagers sont repartis immédiatement en bus direction Macon. Ils n'avaient pas mis pied à terre depuis Australie le 14 mars.  © G. Horcajuelo / Maxppp
Vers 23h, lundi 20 avril, 8 bus arrivent au Corum, palais des congrès de Montpellier avec finalement 112 passagers dont trois Monégasques. Leur paquebot avait accosté à Barcelone dans la matinée après avoir reçu un refus de débarquement par le Préfet des Bouches-du-Rhône à Marseille. Le croisiériste comptait y débarquer 423 passagers francais, 4 monégasques et 3 membres d'équipage français, ainsi que 580 personnes résidant en Allemagne, en Belgique et en Suisse.

C'est une prison dorée le bateau mais quand même!


"On est content d'être rentrés chez nous en France. On n'a jamais été informés de quoi que ce soit. Cela fait 36 jours que nous sommes confinés. C'est une prison dorée le bateau mais quand même!" explique Hélène Barré (Les Landes).
 

Contrôles sanitaires

A Montpellier, ils ont été accueillis par des équipes de la Croix-rouge, des pompiers, des membres de la préfecture de l'Hérault et de la ville. Ils sont passés par un centre d’accueil et de contrôle sanitaire et ont rempli des questionnaires. "Il y a eu des tests. On a été confinés 24 heures et lorsque les tests sont revenus négatifs, nous avons été autorisés à sortir de notre cabine," précise Jean Pierre Escarras
(Marseille). On leur a rappelé les gestes barrières. Il faut dire qu'ils n’ont connu l’épidémie que par les médias et étaient donc un peu décalés par rapport au vécu national et l’épidémie. A priori, il n'y a aucun malade parmi les passagers.
Vers 23h, lundi 20 avril, 8 bus arrivent au Corum, palais des congrès de Montpellier avec finalement 112 passagers dont trois Monégasques.
Vers 23h, lundi 20 avril, 8 bus arrivent au Corum, palais des congrès de Montpellier avec finalement 112 passagers dont trois Monégasques. © T.Will / FTVI


52 passagers sont repartis immédiatement en bus direction Macon. Les autres ont pu dormir au Corum ou dans des hôtels. Ils quitteront Montpellier par leurs propres moyens ou par train dans la matinée. "Nous sommes partis il y a quatre mois. On a l'impression qu'on arrive dans une autre vie", résume Jacqueline Navaro (Toulouse).
 
Partis pour un tour du monde, les croisiéristes avaient quitté Venise le 5 janvier, pour un retour dans la cité des Doges prévu ce 26 avril.  Ils n'avaient pas mis pied à terre depuis l'Australie le 14 mars. Finalement, le navire doit arriver à Gênes dans la journée. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société tourisme économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter