Coronavirus : l’école à la maison près de Montpellier, "c’est difficile mais gérable"

A partir du lundi 16 mars, tous les établissements scolaires seront fermés en raison de l’épidémie de coronavirus. Près de Montpellier, dans l’Hérault, les familles s’organisent… L’école à la maison peut parfois être un casse-tête pour les parents. Témoignages.

Illustration.
Illustration. © Thierry GACHON / MAXPPP
Chez Emilie Gomez, au Crès, près de Montpellier, l’ambiance est studieuse. Manon, dix ans, et Romain, son petit frère, sont dans la cuisine, accompagnés de leur maman. L’objectif du jour : réaliser un exposé sur les cochons d’Inde.
Pour Emilie Gomez et sa fille Manon, l'école, c'est désormais à la maison !
Pour Emilie Gomez et sa fille Manon, l'école, c'est désormais à la maison ! © C. Astruc / FTV

Mais cette fois-ci, Manon, élève en CM2, ne pourra pas présenter son devoir devant tous ses camarades, en salle de classe. La raison : son école est fermée pour une durée indéterminée, au moins pendant quinze jours jusqu'aux vacances de Pâques, en raison de l’épidémie de coronavirus

C’est un peu difficile de se concentrer à la maison et je suis un peu triste de ne plus voir mes copines.

Pour Emilie Gomez, la maman de ces deux élèves de CP et CM2, l’organisation devient le maître-mot.

L’école à la maison : un casse-tête ?

"C’est difficile pour tout le monde, mais c’est gérable". Emilie Gomez a décidé de travailler à domicile pour s’occuper de ses deux enfants déscolarisés. Une vie en huis clos, 24 heures sur 24.

Nous appréhendons un peu cette gestion car nous ne sommes pas enseignants ! Mais justement, les enseignants de mes enfants sont mobilisés et nous leur faisons confiance.

A Sussargues, dans l’Hérault, la famille Escalier est dans la même situation.
Emma étudie au lycée Georges Pompidou de Castelnau-le-Lez, qui fait partie des 16 communes où les établissements scolaires ont été fermés le mercredi 11 mars. En classe de première, Emma est à quelques mois des épreuves du baccalauréat. Elle réalise, avec rigueur, les exercices mis en ligne par ses professeurs.  

Ce qui me manque, c’est que lorsque je suis en classe, je peux interagir avec les autres élèves. J’ai reçu mes devoirs en ligne, ainsi que mes notes. J’ai également un planning de révision avec mes matières.

Par le biais d’une plateforme en ligne, les élèves peuvent échanger avec leurs professeurs, grâce à l’onglet "discussion".

C’est bien organisé dans l’ensemble, mais il reste des choses à améliorer, notamment concernant les spécialités. Par exemple, en ce qui concerne le travail personnel à faire en physique-chimie, je ne sais pas si nous pourrons les faire à la maison !

Emma est lycéenne au lycée Georges Pompidou de Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault. Déscolarisée en raison de l'épidémie de coronavirus, elle révise de chez elle, en compagnie de sa maman.
Emma est lycéenne au lycée Georges Pompidou de Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault. Déscolarisée en raison de l'épidémie de coronavirus, elle révise de chez elle, en compagnie de sa maman. © C. Astruc / FTV

Comment apprendre de chez soi ?

Exercices en ligne, cours en visioconférence ou à distance, chaque professeur est libre d’appliquer sa propre méthode de travail. Mireille Guibert, enseignante en comptabilité au lycée Georges Pompidou et élue SNES (Syndicat National des Enseignements de Second degré), espère que les élèves "joueront le jeu".

Il faut que les élèves se connectent de façon régulière en continuant à appliquer leurs emplois du temps respectifs, tout en restant chez eux !

Pour les enseignants, cela peut être "difficile" d’assurer le suivi pédagogique.

Cela va être difficile pour nous d’avoir une formation rapide, c’est également difficile d’appliquer un cours juste à l’oral, sans avoir aucun contact avec les élèves. Il va falloir faire des cours qui puissent être compris par nos élèves, dans ces conditions particulières.

Je me pose des questions : à qui dois-je m’adresser ?

Si vous êtes parent d’élève et que vous vous posez des questions auxquelles l’établissement de votre enfant n’a pu répondre, un numéro de téléphone sera mis en place à partir du lundi 16 mars 2020 : le 04 67 91 49 30, ainsi qu’une adresse mail : question.covid19@ac-montpellier.fr.

Pour suivre l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans la région Occitanie, un article peut vous renseigner en temps réel :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation jeunesse famille télévision économie emploi social finances