Coronavirus Montpellier : un fab lab adapte des masques de plongée pour ventiler les patients Covid-19

Montpellier - un fab lab de l'université adapte un masque facial de plongée Décathlon en nébuliseur ventilateur pour malades du Covid-19 - avril 2020. / © F3 LR
Montpellier - un fab lab de l'université adapte un masque facial de plongée Décathlon en nébuliseur ventilateur pour malades du Covid-19 - avril 2020. / © F3 LR

Depuis quelques jours, des médecins planchent sur l'adaptation des masques de plongée de Décathlon pour améliorer la prise en charge des malades Covid. A Montpellier, un partenariat entre la clinique du Millénaire et le fab lab de l'Université doit permettre de créer la pièce manquante.

Par Fabrice Dubault


C'est la folle histoire du masque facial de plongée Easybreath de Decathlon adopté dans le monde entier... Soit par les soignants pour se protéger du Covid-19, soit utilisé pour ventiler les patients malades sans les intuber. Mais pour cela, il faut avant tout adapter le masque.

L'équipe du service de réanimation de la clinique du Millénaire à Montpellier s'apprête à retourner un patient atteint par le Covid. En détresse respiratoire, il est intubé depuis plusieurs jours... Et pour lui permettre d'être mieux oxygéné, cette technique de retournement est répétée chaque 24 heures.
 

Intrusive et lourde pour le patient, éprouvante pour les équipes, l'intubation est pour l'instant la seule technique disponible. La ventilation par masque ne pouvait pas être utilisée jusqu'à maintenant.
 

Jusqu'à maintenant, la ventilation non invasive des patients Covid-19 était fortement déconseillée. Non pas parce qu'elle n'est pas efficace mais car cela nébulise l'air contenu dans les poumons du patient et cela expose les soignants à une charge virale trop importante" explique Constantin Halchini, médecin anesthésiste réanimateur.

 

Adapter le masque de plongée pour ventiler les patients


Le système D, c'est l'adaptation du masque facial de plongée de Décathlon... L'idée est née en Italie, et depuis quelques jours, on essaie de l'adapter dans une clinique de Montpellier.
Pour y arriver, les médecins se sont tournés vers le Fab Lab de l'Université de Montpellier... En étroite collaboration, ils ont dessiné cette pièce qui permet de relier le masque au système de ventilation. Un embout imprimé en 3D pour le coupler au respirateur.
 
Montpellier - les équipes du Fab Lab de l'Université de Montpellier ont dessiné cette pièce qui permet de relier le masque au système de ventilation - avril 2020. / © F3 LR
Montpellier - les équipes du Fab Lab de l'Université de Montpellier ont dessiné cette pièce qui permet de relier le masque au système de ventilation - avril 2020. / © F3 LR

Et après quelques tatonnements, le prototype a été validé et les imprimantes 3D lancées...
 

La production a été lancée, on aura 10 pièces en 20 heures" Yvan Duhamel, ingénieur PRO 3D à l'Université de Montpellier.


Une fois les pièces livrées, les essais sur des patients ont débuté le week-end dernier. Si le système fonctionne, la ventilation non invasive pourrait remplacer l'intubation mais pour certains malades seulement.
Grâce à ce système, les personnels soignants seraient en sécurité et les patients en détresse respiratoire pourraient profiter d'un traitement beaucoup moins lourd et plus rapide.
 

Une intubation en réanimation, c'est au minimum 15 jours de séjour. Avec cette nouvelle méthode, on pourra faire passer des caps en 5 à 7 jours.


Depuis le début de la crise et le déclenchement du plan blanc, la clinique du Millénaire a dédié 18 lits de réanimation à la prise en charge des patients Covid. Une vingtaine est passée par ce service.
 


Adapter le masque de plongée pour protéger les soignants


Une autre variante pourrait permettre d'adapter le masque de plongée comme protection des médécins et des personnels hospitaliers ou encore des personnes en contact avec des malades Covid. Le masque étanche pourrait alors filtrer l'air inspirer et expirer, et ainsi protéger l'utilisateur comme un masque FFP2.
 
Un masque de plongée Décathlon adapté pour la protection des soignants face au Covid-19. / © maxppp Jean François Ottonello
Un masque de plongée Décathlon adapté pour la protection des soignants face au Covid-19. / © maxppp Jean François Ottonello
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus