Coronavirus Montpellier : les ONG préparent des kits de survie pour les habitants des bidonvilles de l'Hérault

Montpellier - des kits de survie pour les populations fragiles des bidonvilles de l'Hérault - 25 mars 2020. / © F3 LR
Montpellier - des kits de survie pour les populations fragiles des bidonvilles de l'Hérault - 25 mars 2020. / © F3 LR

Durant cette pandémie, la population des bidonvilles est particulièrement vulnérable. D'où l'alerte des acteurs de la solidarité et des ONG. En réponse, la préfecture de l'Hérault et la ville de Montpellier viennent de débloquer des moyens pour aider les plus démunis avec des kits de survie.

Par Fabrice Dubault


Les colis sont conditionnés dans un entrepôt prêté dans l'urgence par la mairie de Montpellier.

Des pâtes, du riz et de l'huile, des boites de conserves et des produits frais mais aussi des kits sanitaires pour faire fce à la propagation du virus.
 

Alicia, bénévole - Il y a du savon solide, du savon liquide et du gel hydroalcoolique pour qu'ils puissent se laver et se désinfecter les mains.


Au total, 1,5 tonne de denrées alimentaires et produits d'hygiène à destination des populations des squats et des bidonvilles de Montpellier et en périphérie de la ville comme vers le Zénith.

Avec le confinement, finies les activités génératrices de revenus pour ces communautés souvent très démunies, plus de récup dans les marchés, plus de petits travaux, plus de mendicité... Sans une assistance humanitaire, ces populations ne pourraient pas survivre.
 

La préfecture a validé vendredi soir un budget de 13.000 euros pour pouvoir approvisionner environ 1.350 personnes. Les colis sont prévus pour 15 jours" explique Sophie Mazas de la Ligue des Droits de l'Homme de l'Hérault.


Il manque toutefois certains produits de première nécessité... gel douche, shampooing, savon, serviettes hygiéniques, papier toilette, lait maternisé, couches et surtout des sacs pour conditionner l'ensemble.
 
Montpellier - un bidonville en périphérie - 2020. / © F3 LR
Montpellier - un bidonville en périphérie - 2020. / © F3 LR

Aux abords des bidonvilles, des accès à l'eau sont en cours d'installation.

Pour contenir la propagation du virus, il faudrait aussi installer en urgence des toilettes de chantier. Si le Covid19 se répand là-bas, ce sera une catastrophe... dans ces lieux de promiscuité et d'insalubrité, les populations sont extrêmement vulnérables.

Le Secours populaire français recueille les dons sur sont site de l'Hérault.
Les associations de terrain se coordonnent dans l'aide apportée aux bidonvilles et squat mais le confinement est un problème. En première ligne, la ligue des droits de l'Homme, la coordination Luttopia, l'Aréa, le secours catholique, la cimade, Médecins du monde et Deux Choses Lune.
 

Sur le même sujet

Les + Lus