Covid-19 : le flou subsiste sur les centres de vaccination destinés aux soignants déployés en Occitanie

La campagne de vaccination a débuté lundi 4 janvier en Occitanie. Hier soir, l’ARS annonçait le déploiement de 33 centres de vaccination pour permettre l'accélération de cette campagne jugée "trop lente". Mais dans la réalité on est loin du compte pour le moment. 

Campagne de vaccination anti-covid - archives.
Campagne de vaccination anti-covid - archives. © FTV F. Guibal

Lundi 4 janvier, la campagne de vaccination est lancée en Occitanie. Les premiers vaccins sont effectués au CHU de Montpellier. Pourtant, un sentiment général domine partout en France. Pourquoi la campagne de vaccination est-elle si lente ? Elus, citoyens et professionnels de santé s'interrogent. 

Accélération souhaitée de la campagne de vaccination

Dans la foulée de ces 20 premiers vaccins effectués sur le territoire occitan une conférence de presse est organisée au CHU de Montpellier. En présence d'élus, de professionnels de santé et de l'Agence Régionale de Santé (ARS), les modalités de la campagne de vaccination sont détaillées avec une information phare : l'accélération de la campagne.

Nous ouvrons mercredi des premiers centres dans chacun des départements. Pour Montpellier, il y en aura un au CHU et un autre au centre-ville de Montpellier.

Pierre Ricordeau, directeur général de l'ARS Occitanie

33 centres déployés en Occitanie ? 

L'ARS de Montpellier envisage donc dès lundi d'ouvrir de nouveaux centres sur son territoire, destinés aux soignants. Dans un communiqué de presse envoyé hier, mercredi 6 janvier, l'information se précise, "à ce jour, une trentaine de centres de vaccination sont déployés dans toute la région pour vacciner ces professionnels. Ces premiers centres (cf liste ci-après) sont pour certains déjà ouverts, les autres le seront en cette fin de semaine, ou en début de semaine prochaine. C’est le fruit d’une mobilisation très active des représentants des professionnels concernés, en lien avec les équipes de l’ARS Occitanie dans chaque département et avec les collectivités territoriales".

La liste suivante est communiquée : 

Couac de communication ?

A Montpellier, l'ouverture du second centre serait donc celui de la Maison Médicale de Garde si l'on se réfère à la liste transmise. Mais dans la réalité le centre n'est pas encore opérationnel.

Sur place, la responsable du centre et la secrétaire s'activent pour permettre l'ouverture mardi 12 janvier prochain à 9h. 

Nous avons appris mardi que nous allions être centre de vaccination. C'est le feu, tout doit être prêt pour mardi, afin d'accueillir au mieux tous ces professionnels de santé pour être vaccinés.

Bernadette Bastide, responsable de l'organisation de la maison médicale de Garde de Montpellier

 

Toute la matinée le téléphone du secrétariat de la Maison Médicale de Garde sonne avec toujours la même question : "est-il possible de se faire vacciner aujourd'hui ?" Visiblement les soigants aussi ont eu vent de l'ouverture de centre dès hier....

Alors précipitation ou couac de communication ? Difficile d'en savoir plus. Mais ce qui est sur en tout cas c'est qu'à cette heure-ci seul le centre de vaccination du CHU est effectif sur la commune de Montpellier.

L'objectif des 100 000 vaccinations d'ici la fin du mois de janvier en Occitanie - annoncé sur notre plateau hier par Pierre Ricordeau, le directeur de l'ARS - semble aujourd'hui compromis.

Quid des centres de St Chely d'Apcher ou de Sète ? 

"Il est certain que cette gestion à la va-vite sur un sujet aussi important me paraît un peu légère, mais l’essentiel c’est que ce soit fait", poursuit Bernadette Bastide.

Même son de cloche du côté du centre de vaccination de St Chely d'Apcher par exemple ou encore de celui de Sète. Contactés par téléphone, ils nous confirment que les informations sont délivrées au compte-goutte. Sans aucune certitude, ils espèrent ouvrir leurs portes aux soignants d'ici une dizaine de jours environ. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique covid-19 santé société vaccins - covid-19