Covid-19 : happening géant à Montpellier pour le secteur de la culture, 1000 personnes mobilisées

Un millier de personnes s'est rassemblé sur l'esplanade du Corum de Montpellier cet après-midi, pour alerter sur la situation du monde de la culture. Depuis quasiment un an, ce secteur est totalement à l'arrêt en raison de l'épidémie de coronavirus. 

Montpellier - Des artistes ont réalisé des performances lors de la mobilisation - 23.01.21
Montpellier - Des artistes ont réalisé des performances lors de la mobilisation - 23.01.21 © L. Chadefaux

Sur l'esplanade du Corum de Montpellier cet après-midi, la culture s'est invitée après quasiment un an d'arrêt. Fanfares et spectacles vivants ont envahi cette place de Montpellier pour alerter sur une situation devenue aujourd'hui insoutenable.

On est contents de jouer devant du public, ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé. On voit que tout le monde est en manque.

Guilhem Marre, trompettiste au sein du groupe "Coco fanfare club"

 

Un millier de personnes s'est rassemblé devant le Corum de Montpellier
Un millier de personnes s'est rassemblé devant le Corum de Montpellier © FTV - L. Chadefaux

Secteur dans le rouge

Depuis février dernier, ce secteur est totalement paralysé par l'épidémie de coronavirus. Concerts, spectacles, événements ont subit des annulations en cascade. Conséquence : la culture est aujourd'hui en "état d'urgence". Certains professionnels enregistrent 100% de perte de leur chiffre d'affaires depuis plusieurs mois. 

Montpellier - Dans les rues de Montpellier, les professionnels de la culture ont défilé pour alerter sur leur situation - 23.01.21
Montpellier - Dans les rues de Montpellier, les professionnels de la culture ont défilé pour alerter sur leur situation - 23.01.21 © FTV - C. Alazet

Sur les pancartes des manifestants, la politique de gestion de l'épidémie de Covid-19, menée par le gouvernement est dénoncée : "la culture est plus essentielle que vos soldes", ou encore "travailles, consommes et ferme ta gueule".

Je suis venue manifester pour qu’on puisse vivre. On n’a plus de culture car c’est jugé non-essentiel, alors que je pense que c’est plus essentiel que les soldes par exemple.

étudiante à l'école supérieure des Beaux Arts de Montpellier

Sentiment d'injustice

L'étudiante exaspérée par cette situation poursuit, "ça fait deux ans que je suis aux beaux-arts, on n’a pas cours et ce n’est pas possible de suivre à distance. On nous empêche d’étudier".

Pour tous les professionnels de la culture présents, un même sentiment : l'injustice. "Le secteur de la culture on a tendance à le mettre de côté. Je ne comprends toujours pas pourquoi des centres commerciaux sont ouverts, alors que l’on ferme les théâtres par exemple", ajoute Guilhem Marre. 

"Besoin culturel"

Après un premier spectacle sur la place du Corum, les professionnels de la culture ont pris la direction de la place Roger-Salengro où une estrade a été installée pour accueillir différentes performances d'artistes. 

Les fanfares dans les rues de Montpellier - 23.01.21
Les fanfares dans les rues de Montpellier - 23.01.21 © FTV - L. Chadefaux

 

Il y a un besoin culturel évident. Nous n’allons pas nous satisfaire d’écrans de TV ou de plateformes numériques. Nous avons envie d’aller voir du théâtre, d’aller au musée, c’est une défense du spectacle vivant que l’on fait aujourd’hui.

Francis Viguié, coordinateur de l'évènement.

 

Pour ces professionnels, les perspectives de reprise d’activités sont lointaines. Si les droits à l‘assurance chômage des intermittents du spectacle ont été prolongés jusqu’en août 2021, de nombreux artistes et techniciens se trouvent "précarisés" par la baisse sans précédent de leur revenu.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture manifestation économie social coronavirus/covid-19 santé société