Covid-19 : quand la croisière de rêve en mer des Caraïbes tourne au cauchemar

Publié le
Écrit par Fabrice Dubault
Le MSC Seaview en mer - archives.
Le MSC Seaview en mer - archives. © MSC

Un couple de Mauguio, près de Montpellier, devait réaliser une magnifique croisière en mer des Caraïbes. Mais la réalité est tout autre. A cause de l'épidémie de Covid, ils sont bloqués sur le navire, devenu un cluster. Tous les ports refusent les escales. Alors, que s'est-il passé ?

Les Caraïbes ! L'endroit fait rêver les touristes. Pourtant le voyage d'un couple d'Héraultais a vite tourné au cauchemar.

Tout commence le 2 janvier. Yolande et Arnaud montent à bord d'un bateau de croisière, au départ de l'île de Saint-Martin. Très vite, le navire se transforme en véritable cluster Covid. Touristes et équipage sont malades et sont isolés dans leurs chambres. Le MSC Seaview navigue alors vers la Barbade.

Mais à cause de l'épidémie à bord, chaque escale lui est refusée.

Après deux jours d'errance en mer, le navire se dirige vers la République dominicaine. Là, des passagers positifs au Covid ont été débarqués et placés en quarantaine dans des hôtels.

Arnaud Deliencourt, toujours bloqué à bord du paquebot est à bout et surtout en colère.

"Nous sommes angoissés. Ils nous ont fait monter dans un bateau où il y avait déjà un cluster avant notre arrivée. Ils nous ont mis en danger. De plus, nous n'avons aucune information. L'équipage du bateau nous cache tout".

Arnaud.

Un bateau fantôme

Seule la piscine serait accessible, et encore par quota. Les centaines de croisiéristes peuvent uniquement se restaurer et rien faire d'autre. La plupart préfèrent se confiner dans leurs cabines. Les journées sont longues !

"C'est un bateau fantôme... On ne voit et on ne croise personne. Tout le monde s'isole de peur d'être malade" conclut notre Melgorien.

A bord, un groupe de touristes francophones, tous négatifs pour l'instant, s'est formé pour se faire entendre.

"On souhaite que tous les passagers et membres d'équipage soient testés sur le bateau. On veut un rapatriement le plus rapidement possible en France et le remboursement de la croisière car on profite de rien".

Arnaud

Nos deux Héraultais devraient rentrer en France le 10 janvier. Mais pour l'heure, ils naviguent encore dans l'incertitude. La Guadeloupe et Sainte-Lucie interdisent aux voyageurs de descendre.
Il leur faut aussi des tests négatifs pour monter dans l'avion de retour mais la compagnie maritime MSC refuse de prendre en charge de nouveaux tests PCR. Ils devront donc débourser 160€ de plus.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.