Covid et confinement en Occitanie : dix choses que vous pouvez faire et ne plus faire à partir de ce vendredi

Depuis jeudi soir minuit, la France entière est confinée. Emmanuel Macron a toutefois prévenu : ce nouveau confinement sera "plus souple" que celui du mois de mars. On vous dit tout sur ce qu'il est encore permis de faire ou non.

Peut-on se déplacer ? Aller au travail ? Voir des proches ? On fait le point sur les 10 principales mesures de ce confinement.
Peut-on se déplacer ? Aller au travail ? Voir des proches ? On fait le point sur les 10 principales mesures de ce confinement. © Guillaume BONNEFONT / MAXPPP
Lors de son allocution télévisée mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé le reconfinement pour l'ensemble de la population française jusqu'au 1er décembre prochain. Des points sur la situation doivent être réalisés tous les 15 jours : si le bilan est encourageant, le chef de l'Etat pourra éventuellement assouplir certaines consignes. 

Dans une conférence de presse qui s'est tenue jeudi en fin de journée, Jean Castex a apporté des précisions sur les nouvelles règles en vigueur depuis jeudi soir minuit. 

Pour chaque déplacement justifié hors de la zone de confinement, une attestation de déplacement est nécessaire.

1) Vous pouvez aller travailler... mais le télétravail, lorsqu'il est possible, est obligatoire.

Le gouvernement est clair : le télétravail n'est pas recommandé mais bien obligatoire "cinq jours sur cinq" pour les travailleurs, salariés et indépendants, dont la profession permet le travail à distance. 

Si le télétravail n'est pas possible, les professionnels sont autorisés à se rendre sur leur lieu de travail. Pour les entreprises qui ne sont pas fermées administrativement (les activités de service, le milieu du bâtiment et des travaux publics, les usines, les exploitations agricoles et les bureaux d'études), l'activité peut se poursuivre normalement, mais toujours dans le respect des règles sanitaires. Même chose pour les soignants, les professionnels de l'aide à la personne et les enseignants. 

Le gouvernement précise que les professionnels de la culture et du sport peuvent continuer le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, les entraînements, les enregistrements et les tournages.

Dans les cas énoncés, les travailleurs devront se munir d'un justificatif permanent de leur employeur. Pour les indépendants et les fonctionnaires, il faudra cocher la première case de l'attestation dérogatoire classique. Les transports en commun continueront de fonctionner.

Le dispositif d'activité partielle est prolongé jusqu'au 31 décembre 2020 pour les secteurs dans l'obligation de fermer.

2) Maternelles, primaires, collèges, lycées : les écoles restent ouvertes... mais à partir de 6 ans, les enfants devront porter un masque.

Grand changement par rapport au printemps : les établissements scolaires, de la maternelle au lycée, resteront ouverts. Dès la rentrée le 2 novembre, vous pourrez bien sûr accompagner vos enfants à l'école, mais il faudra en revanche vous munir d'un justificatif, lui aussi permanent. 

Des règles sanitaires strictes devront être appliquées au sein des écoles :Pour les lycées, les chefs d'établissements bénéficient d'une souplesse sur la mise en place du protocole.

En ce qui concerne les universités et les autres établissements d'enseignement supérieur, les cours devront être assurés en ligne. Seuls les travaux pratiques et enseignements professionnels nécessitant du matériel spécialisé peuvent se poursuivre en présentiel. D'autres règles seront également appliquées :

3) Vous pouvez vous rendre dans les "commerces essentiels" et les organismes publics... mais les autres lieux ferment le rideau jusqu'au 1er décembre.

La liste des "commerces essentiels" a été publiée sur le site du gouvernement. Elle concerne les établissements suivants :

Les hôtels pourront continuer d'accueillir la clientèle professionnelle, mais les restaurants de ces établissements seront fermés (le room-service sera conservé). Les autres établissements, jugés "non-essentiels" (bars et restaurants, coiffeurs, librairies, cinémas, boutiques de vêtements etc.), devront rester fermés jusqu'au 1er décembre. 

Les services publics (postes, CAF, Pôle Emploi, mairies, préfectures, maisons départementales...) resteront également accessibles.

Vous pourrez bien sûr vous rendre à un rendez-vous médical, au tribunal pour une convocation judiciaire ou encore passer un examen ou un concours (comme le permis de conduire par exemple). 

4) Vous pouvez porter assistance à une personne vulnérable et visiter vos proches en Ehpad... mais pas organiser de réunions en famille ou entre amis.

Si vous rêviez d'une soirée raclette au coin du feu avec votre famille ou votre bande d'amis au grand complet, ce ne sera pas possible. Les réunions privées, ainsi que les rassemblements sur la voie publique, sont proscrits (un exception est faite pour des manifestations revendicatives, déclarées auprès de la préfecture). 

Il est en revanche possible de prêter assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d'enfants. Vous pouvez également vous déplacer pour un motif familial impérieux ou pour rendre visite à un proche en Ehpad ou en maison de retraite, dans le respect des règles sanitaires bien sûr.

5) Vous ne pouvez pas circuler entre les régions... mais une tolérance est appliquée jusqu'au dimanche 1er novembre. 

De nouveau, la circulation entre les régions est interdite. Il ne sera donc pas possible de changer de lieu de confinement, par exemple pour se rendre dans une résidence secondaire.

Une exception sera faite jusqu'au dimanche 1er novembre, pour les retours de vacances de la Toussaint. Il vous sera bien sûr demandé de vous munir d'une attestation dérogatoire justifiant votre déplacement, mais aussi d'une attestation sur l'honneur, a précisé le Premier ministre.

6) Vous pouvez vous rendre au cimetière et enterrer vos proches... mais les obsèques sont limitées à 30 personnes.

En cette période de la Toussaint et pour la durée du confinement, les cimetières et les fleuristes restent ouverts. Vous pourrez donc sans problème aller fleurir les tombes de vos proches. 

Il est également encore possible d'enterrer et d'incinérer vos proches. Cependant, les obsèques ne pourront rassembler que 30 personnes maximum.

7) Vous pouvez vous balader dans les parcs et jardins... mais seulement dans un rayon de 1 kilomètre et pas plus d'une heure.

Tout comme pour le confinement au printemps, vous êtes autorisés à prendre l'air et à promener vos animaux de compagnie dans un rayon de 1 kilomètre autour de chez vous.

Les balades sont en revanche limitées à une heure. Les parcs, jardins, forêts et plages resteront ouverts au public.  

8) Vous pouvez vous marier à la mairie... mais pas dans les lieux de culte, où les cérémonies religieuses sont supprimées.

Il est toujours possible de s'unir pour la vie pendant cette période particulière. Cependant, le mariage ne pourra avoir lieu qu'à la mairie et en présence de 6 personnes maximum.

Les cérémonies religieuses (mariages, messes, rassemblements) sont interdites. Les lieux de culte restent toutefois ouverts. Il n'est pas possible non plus de célébrer son union avec sa famille et ses amis lors d'un dîner ou d'une fête.

9) Vous pouvez pratiquer le jogging en plein air... mais pas les sports collectifs, ni les sports en intérieur.

La course à pied en extérieur est autorisée. Mais précision : vous devez être seul.

Les salles de sport et les gymnases sont fermés. Les sports collectifs, même en plein air, sont également proscrits. Les clubs qui proposent des activités sportives extrascolaires (c'est aussi le cas pour les disciplines artistiques) ne peuvent plus accueillir de public non plus. 

En revanche, les professionnels du sport peuvent poursuivre les entraînements.

10) Vous pouvez déménager... à condition d'avoir un justificatif.

En mars, les déménagements étaient possibles uniquement dans les cas "relevant de l’urgence sanitaire, sociale ou de péril". La consigne a été élargie pour ce mois d'octobre : il vous sera possible de déménager pendant le confinement, mais seulement sur justificatif de l'entreprise de déménagement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique coronavirus/covid-19 santé société sorties et loisirs social économie infos pratiques