Déconfinement : ce qui change le 9 juin

Restaurants, masques, télétravail, sport… Ce mercredi 9 juin sonne l’avant-dernière phase du déconfinement. On vous explique tout.

Sur la place de la Comédie, à Montpellier, les terrasses ont ouvert le 19 mai.
Sur la place de la Comédie, à Montpellier, les terrasses ont ouvert le 19 mai. © P. Senet / FTVI

Le 29 avril dernier, Emmanuel Macron a annoncé son plan de déconfinement « progressif ». Première étape le 3 mai, deuxième le 29 mai... Ce mercredi 9 juin, c’est la date du début de la phase 3. 

Après 19 h, et 21 h, le couvre-feu passera à 23 h. L’attestation de déplacement dérogatoire est donc toujours obligatoire entre 23 h et 6 h du matin. Elle est disponible sur le site du ministère de l'Intérieur.

Le 19 mai, les terrasses ont pu rouvrir à 50 %. Ce jeudi, elles passeront à 100 % de leur capacité. Les restaurants pourront aussi accueillir en salle avec des tables de 6 personnes maximum et une jauge limitée à 50 %. Dans l’Aude, certains restaurateurs attendent le 9 juin pour rouvrir. Ils sont impatients.

Les salles de sport et piscines ouvrent ce mercredi 9 juin au public « non-prioritaire ». Toute personne, autre que les sportifs de haut niveau, professionnels, ou avec une prescription médicale ne pourront de nouveau retrouver les établissements sportifs couverts. Les sports sans contact y sont autorisés pour ce public non-prioritaire avec jauge de 50 %. C'est aussi la reprise pour les danseurs avec au maximum 35% des effectifs.

Après huit mois de fermeture au grand public, les salles de sport vont pouvoir rouvrir avec des règles sanitaires similaires à celles de l’été dernier au lendemain du premier confinement. Pendant ces périodes de fermeture, "les gérants ont éprouvé beaucoup d’incertitudes et d’impatience" selon Gabriel Caugy-Larraz, gérant d’une salle sous l’enseigne l’orange bleue à Millau.
 

 A l'exterieur, reprise aussi des sports avec contact. 

À partir du 9 juin, les salariés vont voir leur condition de travail évoluer. Le recours au télétravail pourra diminuer. Les entreprises devront déterminer avec les salariés et leurs représentants un nombre minimum de jours de télétravail. Dans la fonction publique, les fonctionnaires devront prendre 3 jours de télétravail minimum par semaine.


Les capacités d’accueil augmentent. Elles passent de 8 m2 par personne à 4 m2 dans les commerces, les marchés couverts et les musées. Par ailleurs, les jauges s’assouplissent. Il sera possible pour les cinémas, les salles de fêtes, les chapiteaux, les établissements accueillant du sport, les spectacles de danse, les festivals en plein air assis, et les parcs zoologiques d’accueillir 65 % des effectifs et 5 000 personnes maximum. Dans les casinos, les capacités passent de 35 % à 50 %. En ce qui concerne les mariages, pacs ou des cérémonies dans un lieu de culte, ce n'est plus 1 emplacement sur 3 mais 1 emplacement sur 2. Les cérémonies funéraires pourront accueillir 75 personnes. 

Ce mercredi rouvre les salons et les foires. Les capacités d’accueil restent limitées : 50 % de l’effectif et jusqu’à 5 000 personnes.

Pour les voyageurs qui souhaitent venir en France, il est à nouveau possible de circuler entre la France et les pays étrangers. Le gouvernement a aussi mis en place une classification des pays étrangers selon leur situation sanitaire. Pour partir à l’étranger, il est conseillé de se renseigner sur les conditions pour entrer dans le pays à destination.
Pour tous les rassemblements de plus de 1000 personnes, le pass sanitaire, mis en place à partir de ce mercredi 9 juin est obligatoire. Un déconfinement possible grâce à l’amélioration de la situation sanitaire et hospitalière. Au 7 juin, la tension des réanimations s’élève à 27 % en Occitanie d’après l’application Tous Anti Covid. Ces dernières 24 H, on compte deux nouveaux patients en réanimation. L'ARS Occitanie conseille de rester tout de même vigilant. 

La dernière phase du déconfinement se déroulera le 30 juin.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement