Déconfinement : dans l'Hérault, les pêcheurs se préparent à réinvestir les bords des rivières dès lundi

Ce 11 mai, la pratique de la pêche-loisirs sera à nouveau autorisée. Après 2 mois de confinement, la faune de nos cours d'eau s'offre un dernier répit. A Marsillargues, dans l'Hérault, les poissons coulent des jours heureux dans le Vidourle, avant le retour de pêcheurs impatients, mais sereins.

Marsillargues (Hérault) - le Vidourle - mai 2020.
Marsillargues (Hérault) - le Vidourle - mai 2020. © F3 LR

Immuable dans son écrin de verdure, le Vidourle s'écoule dans une ambiance calme seulement troublée par le chant des oiseaux et le bruissement des insectes. Aucune activité humaine aux abords du fleuve qui sépare l'Hérault du Gard n'a troublé la quiétude du lieu depuis le 17 mars.

Pour les pêcheurs privés de leur activité de loisirs, l'environnement habituel a quelque peu changé.
 

La rivière est restée la même, mais les abords ont changé. Les chemins d'accès ont été repris par la nature, la végétation a repris ses droits. Et il y a ce calme encore plus présent que d'habitude !

 
Marsillargues (Hérault) - le Vidourle et les pêcheurs - mai 2020
Marsillargues (Hérault) - le Vidourle et les pêcheurs - mai 2020 © F3 LR

Printemps plus confinement ont permis un foisonnement exceptionnel de la flore et de la faune.
Ici, plus de 40 espèces de poissons fréquentent ces eaux douces. Elles permettent aux 250 adhérents de l'association locale de pêche de pratiquer leur passion toute l'année. Mais depuis le confinement, l'absence de prédateurs humains a bien évidemment profité à tous les résidents aquatiques.
 

Les poissons sont tranquilles pour leur reproduction, ils ne sont pas dérangés. Il n'y a pas de bateaux. Quand on laisse la nature faire, elle se reconstitue toujours et avec un certain équilibre d'ailleurs que les pêcheurs modifient quand ils prélèvent trop ou quand ils perturbent le milieu" Jean-Jacques Daumas, président de l'association "le brochet vidourlais".

 
Si tout va bien, dans les départements en vert sur la carte du déconfinement, la saison de pêche devrait être lancée ce 11 mai.
En Occitanie, 190.000 adeptes de la pêche de loisirs sont impatients de rattraper le temps perdu.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie environnement déconfinement société animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter